Bernard de Clairvaux (Saint-Bernard) peint par Philippe de Champaigne
Bernard de Clairvaux (Saint-Bernard) peint par Philippe de Champaigne
Bernard de Clairvaux (Saint-Bernard) peint par Philippe de Champaigne
Publicité
Résumé

Comment concilier le respect de l’autonomie du jugement d’un individu et les règles d’éthique sociétale ? Y a-t-il des limites à imposer à tous pour le maintien ou l’accession à une vie commune ? C’est ce que nous verrons avec Corine Pelluchon, auteur d' "Ethique de la considération" (Seuil, 2018).

avec :

Corine Pelluchon (Philosophe, professeure à l'université Paris-Est Gustave Eiffel, spécialiste de philosophie politique et d'éthique normative et appliquée).

En savoir plus

L’économisme est très actif nous dit Corine Pelluchon,  professeure à l’université Paris-Est-Marne-La-Vallée et auteur de nombreux ouvrages. Les risques de marchandisation du corps sont tels que l’éthique  de la considération ou de la vulnérabilité que l’on voudrait promouvoir risque d’être balayé si la vigilance ne trouve droit de cité. Protéger les plus fragiles (le nouveau-né, le malade, le déficient...) est notre crédo. Une forme de transdescendance héritée de Bernard de Clairvaux, (XIe-XIIe siècle), moine réformateur de l’Eglise catholique, nous sera expliquée par notre invitée. Pour cela il ne faut pas réfuter l’éthique de la discussion  telle que la prône par exemple  Jürgen Habermas et soutenir la méthode proposée par le Comité National d’Ethique (CCNE) pour une participation d’un public large à la question fondamentale : Quelle société voulons-nous ?

La perte d’un humanisme hérité des Lumières est un risque certain. En même temps nous constatons le développement de la « technoscience » (ici représentée par la PMA, l’intelligence artificielle, les connaissances génétiques). Cette « technoscience » doit-elle être critiquée dans la lignée de Martin Heidegger et Hans Jonas ou acceptée comme bien commun par des philosophes proches de Ruwen Ogien ?

Publicité
  • Le choix musical de notre invitée

Ballade en fa dièse majeur opus 19 de Gabriel Fauré, par Jean-Baptiste Doulcet

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

René Frydman
René Frydman
René Frydman
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration