L'ingénieur valery Spiridonov dans son fauteuil roulant, premier candidat à la transplantation de tête (Centre international de presse et multimédias Rossiya Segodnya de Moscou) ©AFP - Alexander Natruskin/Sputnik
L'ingénieur valery Spiridonov dans son fauteuil roulant, premier candidat à la transplantation de tête (Centre international de presse et multimédias Rossiya Segodnya de Moscou) ©AFP - Alexander Natruskin/Sputnik
L'ingénieur valery Spiridonov dans son fauteuil roulant, premier candidat à la transplantation de tête (Centre international de presse et multimédias Rossiya Segodnya de Moscou) ©AFP - Alexander Natruskin/Sputnik
Publicité
Résumé

Sergio Canavero, neuro-chirurgien de Turin, prétend pour la première fois de l’histoire avoir greffé la tête d’un humain, décédé, sur le cadavre d’un autre. Par cette annonce faite en novembre 2017 nous commençons notre série « Ethique en tête ».

avec :

Philippe Saint-Germain (Philosophe).

En savoir plus

Nous débutons cet entretien en duplex depuis Montréal. Nous sommes ce soir avec Philippe Saint-Germain qui a écrit La greffe de tête (Editions Liber, 2017) un livre qui nous fait voyager entre science et fiction… Philippe Saint-Germain enseigne la philosophie au lycée Ahuntsic de Montréal.

Les travaux scientifiques sur l’animal (greffes de têtes de souris, de chiens, de singes) ont été réalisés et sembleraient  ouvrir cette possibilité incroyable. Le chirurgien chinois de l'université médicale de Harbin, Ren Xiaoping, affirme avoir réalisé une greffe de tête sur un millier de souris et un singe et des équipes de l'école de médecine de l'université de Konkuk en Corée du sud y travaillent aussi … Vont-ils dépasser l’équipe première ?

Publicité

Le cinéma de Georges Méliès, le roman « Docteur Faustus »de Thomas Mann, « Corps désirable » d’Hubert Haddad, les réflexions de Derek Parfit, philosophe britannique, spécialiste de philosophie morale, traitent de scénarios autour  de l’humain hybride.
Cette chimère humaine porteuse du cerveau du receveur mais dont la descendance serait celle du donneur. Reste la question fondamentale : où siège l’âme, qui est qui ? Où se trouve le moi à moins que le moi soit un autre (selon Paul Ricoeur dans Soi-même comme un autre) ou que comme le dit si joliment Fernando Pessoa :

« Nombreux sont ceux qui vivent en nous ;
Si je pense, si je ressens, j’ignore
Qui est celui qui pense, qui ressent.
Je suis seulement le lieu
Où l’on pense, où l’on ressent. »

  • Le choix musical de notre invité

"On the nature of daylight" de Max Richter

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Rediffusion de l'émission du 13 février 2018

En partenariat avec Le Quotidien du médecin

Références

L'équipe

René Frydman
René Frydman
René Frydman
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration