Grande barrière de corail, Australie ©Getty - ©  ullstein bild
Grande barrière de corail, Australie ©Getty - © ullstein bild
Grande barrière de corail, Australie ©Getty - © ullstein bild
Publicité
Résumé

Quels rapports entre l'humain et l'animal dans le monde, compris au sens le plus large du terme, le monde « sauvage », la question de la « biodiversité », de la préservation du vivant en général, aujourd’hui ? Réponses avec Gilles Boeuf, biologiste et professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie.

avec :

Gilles Boeuf (Biologiste, président du Muséum d’histoire naturelle de 2009 à 2015.).

En savoir plus

La relation entre l’humain et « l’animal » dans sa diversité est d’abord une relation de responsabilité et même de responsabilité globale. On parle de « biodiversité » et des menaces qui pèsent sur elle. C’est encore abstrait. Car la perte que représente la disparition de milliers d’espèces est une mutilation de la qualité de la vie et en particulier de la vie humaine sur la Terre. Comment y répondre, sinon par des institutions qui fassent entendre cette responsabilité pour les vivants, comment la mettre en place scientifiquement mais aussi institutionnellement et politiquement ? Comment instituer le vivant ?

Nous en parlons ce soir en compagnie de Gilles Boeuf, biologiste, professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie, Sorbonne Université, et ancien président du Muséum National d'Histoire Naturelle.

Publicité

Il est essentiel de penser le destin commun des humains et des animaux ensemble. Tous les travaux récents montrent que le vivant est totalement imbriqué, notamment au niveau cellulaire […]. L’humain pense que la technologie va lui permettre de sortir du système et de ne plus répondre aux lois écologiques. Ceci est profondément choquant.

L’une des principales inventions qui va sortir l’humain de sa condition animale, qui va lui permettre de faire autre chose qu’un simple animal est l’invention d’une arme de jet : il peut tuer à distance. Cela va tout changer.

L’humain doit accepter des limites et témoigner un respect fondamental et indispensable aux vivants non humain, végétaux comme animaux. Cela nécessite un énorme effort d’éducation, dès l’école maternelle.

>>> Extrait musical choisi par l'invité : "The Sound of Silence" de Simon and Garfunkel (Album : Wednesday Morning, 3 A.M.).

Références

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Justine Wild
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration