©Getty -  Hero Images
©Getty - Hero Images
©Getty - Hero Images
Publicité

Les amours concrets, ou concrètes. Leur diversité, leurs ruptures, leurs aventures, leurs souffrances et leurs joies, qui disent tout de l’époque et nous permettent de la penser, d’y résister. Mais qu’en est-il de nos amours, aujourd’hui ? On en discute ce soir avec Luc Boltanski, sociologue.

La sociologie et le poème ont un point commun : ils doivent aller au-delà de l’économie et des échanges pour penser les passions humaines et en particulier l’amour. La singularité de Luc Boltanski est d’aller jusqu’au bout dans les deux cas, dans les deux approches et les deux écritures. Il les dissocie et les associe à la fois. Car on ne peut pas comprendre la société sans l’étrange économie de l’amour qui dépasse toute économie. On connaît moins sa poésie, une grande poésie, traversée concrètement par les déchirements et les rencontres, et nos amours.

Je ne crois pas en l'écriture purement intime.

Publicité

Ce qui caractérise le monde de l'amour, c'est une distance avec l'équivalence et le calcul. Les gens en état d'amour sont des idiots, au sens noble du terme. 

Quand tout est transparent, oui c'est plus juste, mais c'est invivable [...] L'intimité est un lieu souvent abusé. 

Je ne crois pas que l'amour fasse couple avec la haine. 

Extrait musical : Leo Ferre - Il n' aurait fallu (poème d'Aragon) 

Pour en savoir plus : Luc BOLTANSKI - Iris Ehess

Première diffusion le lundi 17 juin 2019.

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Joséphine Lampreia
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration