Gondole devant le pont Rialto à Venise. ©Getty - © Westend61
Gondole devant le pont Rialto à Venise. ©Getty - © Westend61
Gondole devant le pont Rialto à Venise. ©Getty - © Westend61
Publicité
Résumé

Comment dire notre besoin d’histoire ? Pour cette première semaine où l’histoire est donnée comme une matière à penser, on a voulu composer un ensemble de portraits de voix. Rencontre avec Frédéric Kaplan, professeur d’humanités numériques à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

avec :

Frédéric Kaplan.

En savoir plus

Où est le passé ? Où se trouve le temps quand il est passé ? Cette question philosophique trouve des implications très concrètes lorsque l’on s’intéresse aux humanités numériques. Pour Frédéric Kaplan, professeur d’humanités numériques à Lausanne, l’internet 2.0 ne sera plus cette machine à produire un présent perpétuel par recouvrements successifs, mais intégrera la dimension du temps. Son projet Venice Time Machine le donne à voir, en reconstituant les passés successifs d’une ville à partir de la numérisation de ses archives. 

Il y a une cassure qu’on peut situer en l’an 2000 (…) qui a conduit à créer un continent de données, mais qui s’est fait aux dépens finalement d’un retour en arrière : toutes les données du passé, même pas le passé ancien, (…) sont incompatibles avec ce nouveau continent. Vous avez comme une tectonique des plaques : un moment où le passé est en train de s’éloigner au fur et à mesure où le présent s’intensifie, et il ne fait pas de doute que ceci est dangereux. (Frédéric Kaplan)

Publicité

Nous avons aujourd’hui la capacité de générer des tableaux qui ressemblent statistiquement et structurellement à des tableaux de grands maîtres (…). Comment distinguerons-nous un document d’archive véritable numérisé avec grand effort d’un document absolument nouveau ? (…) Ce monde du faux va arriver et face à ça la guerre technologique ne pourra pas gagner (…). Ces techniques réussissent à faire le faux précisément en mettant en compétition des systèmes qui analysent le faux pour le détecter et des systèmes qui essaient de les tromper (…), et pour cette raison, la solution ne sera pas technique, elle sera sociétale, elle sera politique. (Frédéric Kaplan)

>>> Site du projet Venice Time Machine.

Extrait musical choisi par l'invité : "The Hours" de Jeroen Van Veen, extrait de la B.O. du film de Philip Glass.

Références

L'équipe

Patrick Boucheron
Patrick Boucheron
Sandrine Chapron
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration