Manifestation de soutien à Oleg Sentsov à Kiev, le 13 juillet 2018.
Manifestation de soutien à Oleg Sentsov à Kiev, le 13 juillet 2018.
Manifestation de soutien à Oleg Sentsov à Kiev, le 13 juillet 2018. ©AFP - © Sergei SUPINSKY
Manifestation de soutien à Oleg Sentsov à Kiev, le 13 juillet 2018. ©AFP - © Sergei SUPINSKY
Manifestation de soutien à Oleg Sentsov à Kiev, le 13 juillet 2018. ©AFP - © Sergei SUPINSKY
Publicité
Résumé

Dans le cadre d'une série (diffusée du 8 au 12 octobre 2018) sur l'Europe vue par des philosophes situés dans l’espace et le temps, nous avons reçu Michel Eltchaninoff, philosophe, fondateur des "nouveaux dissidents".

avec :

Michel Eltchaninoff (Rédacteur en chef de Philosophie Magazine, agrégé et docteur en philosophie, il est spécialisé en phénoménologie et en philosophie russe.).

En savoir plus

La Russie a toujours été déchirée autour de sa relation à l’Europe, qui croise sa relation à la démocratie. Les slavophiles et les occidentalistes traversent son histoire mais aujourd’hui, plus que jamais, cette question est mise au service d’une politique, et peut-être aussi d’un conflit, qu’il importe de comprendre pour le dépasser et pour le désarmer, sans pourtant désarmer. Pourquoi y a-t-il de nouveau des « dissidents » ? Est-ce un retour en arrière ? Sont-ils audibles et sinon pourquoi ? Ce sont ces questions que Michel Eltchaninoff permet de partager.

On est dans un moment de reflux des droits de l’homme et je pense qu’il est très important de montrer que les droits de l’homme sont droits de l’homme en tant qu’ils s’incarnent dans des actions. […] Aujourd’hui, une des personnes que nous essayons de défendre […] est Oleg Sentsov. Il a été enlevé par les services secrets russes en Crimée suite à son annexion en 2014 […] parce qu’il s’y opposait, […] et condamné à 20 ans de prison en Sibérie. […] C’est quelqu’un qui a débuté le 14 mai dernier une grève de la faim […], qui a accepté de prendre dans son propre corps et à ses risques et périls le parti de montrer à Vladimir Poutine que des hommes et des femmes peuvent pacifiquement s’opposer à l’arbitraire. Michel Eltchaninoff

Publicité

À lire : De cinéaste à prisonnier politique : qui est Oleg Sentsov ?

Il faut réussir à nous projeter de manière beaucoup plus réelle et beaucoup plus concrète dans l’Europe. […] La parcourir déjà […], l’incarner non pas par des identités, mais par des activités, par des actions. Je pense que l’Europe en tant qu’institution ne survivra que s’il y a des inventions même un peu sauvages, même qui viennent des bords, qui la rendent plus vivante qu’aujourd’hui. Michel Eltchaninoff

L'association "Les nouveaux dissidents" dont Michel Etchaninoff est le fondateur, relaie la parole, les récits et les témoignages des "nouveaux dissidents" en Russie mais aussi en Turquie, en Chine, au Mexique...

Choix musical de l'invité : Natalia (Live/1975), de Joan Baez.

Cette émission a été enregistrée le jeudi 4 octobre 2018 au soir, juste avant l'arrêt le vendredi matin de la grève de la faim du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov.

Un mouvement de grève avait empêché la diffusion de cette émission qui était initialement prévue le mardi 9 octobre 2018.

Références

L'équipe

Frédéric Worms
Frédéric Worms
Frédéric Worms
Production
Sandrine Chapron
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration