Christiane Taubira à l'UNESCO à l'occasion de la journée internationale du jazz en 2015
Christiane Taubira à l'UNESCO à l'occasion de la journée internationale du jazz en 2015 ©Getty - Kristy Sparow
Christiane Taubira à l'UNESCO à l'occasion de la journée internationale du jazz en 2015 ©Getty - Kristy Sparow
Christiane Taubira à l'UNESCO à l'occasion de la journée internationale du jazz en 2015 ©Getty - Kristy Sparow
Publicité

Si je dis « nous », y êtes-vous ? En étant au plus près de l’histoire et des histoires, du langage et des textes, de la poétique et de la politique, nous tenterons, durant toute la semaine, de réfléchir à ce qui nous fait tenir ensemble, malgré tout. Ce soir, avec Christiane Taubira.

Avec
  • Christiane Taubira Ancienne garde des Sceaux, ministre de la Justice dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault I et II, puis de Manuel Valls I et II

Face au passé esclavagiste comme face au présent indifférent à la lutte contre les inégalités, Christiane Taubira défend la puissance invaincue des faibles. « J’héberge une tristesse enragée » dit-elle, tout en affirmant qu’elle ne sera jamais inconsolable. C’est qu’elle sait s’entourer d’auteurs amis et de soutiens fidèles : on parle d’eux, d’Edouard Glissant à Toni Morrison en passant par Miles Davis et Nelson Mandela.

Femme politique, ce n'est pas un métier, c'est un engagement.

Publicité

Il ne faut pas papillonner et "paraître", il faut militer, avec constance, montrer son engagement et expliciter ses choix.

J'ai choisi des combats, je les ai menés, j'ai pris des coups terribles. Mais chaque fois que j'ai livré une bataille je l'avais choisi. Et à mes côtés j'ai toujours eu des auteurs, femmes et hommes.

Je n'ai peur de rien. J'ai décidé il y a très longtemps que j'étais invincible et je travaille mon invulnérabilité par la rigueur, l'exigence que j'ai vis-à-vis de moi-même, et le contrat que j'ai avec ma conscience.

Il est sain de lâcher prise et de folâtrer, tout en conservant son intranquillité.

Avoir souffert, ou avoir une conscience de la souffrance, rend empathique, puis donne un devoir d'empathie et de sensibilité à l'autre.

L'altérité, c'est la particule élémentaire de toute relation. [...] Réfuter le "nous" a un sens suicidaire.

Extrait musical : Miles Davis - Sketches of Spain. Concerto de Aranjuez.

Pour en savoir plus : Christiane Taubira biographie

Entre-Temps est une revue numérique d'histoire actuelle, collective, collaborative et gratuite, attachée à la chaire de Patrick Boucheron au Collège de France.

L'équipe

Patrick Boucheron
Patrick Boucheron
Patrick Boucheron
Production
Joséphine Lampreia
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration