Jeune homme en skateboard qui accompagne un vieil homme en vélo
Jeune homme en skateboard qui accompagne un vieil homme en vélo
Jeune homme en skateboard qui accompagne un vieil homme en vélo ©Getty - © Westend61
Jeune homme en skateboard qui accompagne un vieil homme en vélo ©Getty - © Westend61
Jeune homme en skateboard qui accompagne un vieil homme en vélo ©Getty - © Westend61
Publicité
Résumé

Réflexion ce soir sur les mobilités inclusives, toujours trop peu présentes ou encore inadaptées, avec Valérie Dreyfuss, déléguée générale du Laboratoire de la mobilité inclusive.

avec :

Valérie Dreyfuss (Déléguée générale du Laboratoire de la mobilité inclusive chez Laboratoire de la Mobilité inclusive).

En savoir plus

La suite de notre série de cette semaine sur les mobilités, contraintes ou choisies, en voie de disparition ou à venir, motorisées ou pas. Tout cela existe en ce début de XXIème siècle et suscite de nombreuses réflexions tant politiques et sociales que philosophiques ou esthétiques. 

Nous parlons ce soir de mobilités inclusives, celles qui du fait de  leur absence,  de leur inadaptation ou de leur irrégularité contraint nombre de nos concitoyens à renoncer à toutes sortes d’activités de la vie quotidienne, des plus essentielles comme le travail, l’accès à la culture et aux loisirs,  aux plus anodines. Toutes comptent !  Question d’égalité et de dignité. Et un bel enjeu pour les élections municipales à venir.

Publicité

Favoriser une mobilité inclusive, c'est avoir pour objectif de satisfaire le bien commun, en donnant l'accès aux biens et services essentiels : l’emploi, les services, les loisirs, la santé. La mobilité n'est pas qu'une question de transports. C'est un ensemble de choix, d'habitudes, d'apprentissages, de contraintes et, in fine, la capacité qu'a chacun à se déplacer.

Ce qui est intéressant, c'est que ce sont les personnes les plus empêchées qui ont toujours porté l'innovation sociale : elle vient d’elles puisque ce sont les premières victimes de ce qui se passe. Ces personnes-là s'organisent dans des dispositifs de solidarité. 

Il y a de plus en plus de dispositifs qui favorisent la sortie des aînés. Il y a de plus en plus d'entreprises qui s'occupent aujourd'hui de cette mobilité inversée, c'est à dire d'apporter des biens et des services à ces personnes. Et beaucoup, beaucoup de villages organisent ces sorties culturelles, ces sorties au marché, essayent de remettre du lien.  […] Je pense qu'il faut recréer des lieux d'échange et de partage et l'intergénérationnel fonctionne plutôt bien.

Il y a un vrai enjeu de relocalisation d'activités dans tous les territoires. Il y a cet enjeu du respect de l'environnement, de cette durabilité des solutions à construire, de la lutte contre les inégalités de chances. Si je reviens sur cette recherche, ce qu'elle dit aussi, c'est ce que des jeunes ruraux ont le même choix que de jeunes urbains, juste dans l'information et la compréhension de ce qui peut s'offrir à eux. 

Extrait musical : A bicyclette, Yves Montant – interprété par Pierre Barouh

Pour en savoir plus

Site du laboratoire Mobilité inclusive

Sixièmes Rencontres de la Mobilité inclusive, Mobilités en transitions : Quels choix de société ?

Références

L'équipe

Dominique Rousset
Dominique Rousset
Julie Voinchet
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration