Sur la ZAD de Notre-Dames-des-Landes, septembre 2018. ©AFP - © Guillaume Souvant
Sur la ZAD de Notre-Dames-des-Landes, septembre 2018. ©AFP - © Guillaume Souvant
Sur la ZAD de Notre-Dames-des-Landes, septembre 2018. ©AFP - © Guillaume Souvant
Publicité
Résumé

Nous proposons une réflexion pour un meilleur partage des Biens Communs. Ce soir, avec Benjamin Coriat, professeur d'économie à l’Université Paris XIII.

avec :

Benjamin Coriat (Économiste, professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris XIII et membre du CA du collectif des Économistes Atterrés).

En savoir plus

Commençons par définir une notion un peu floue : qu’entend-on par Communs ? S’agit-il des ressources partagées et gouvernées par des communautés, des initiatives citoyennes, des reprises de biens « capturés » par le marché, remis à disposition pour la collectivité, des modes de vie ? « Jouir sans posséder », une autre définition. Mais pas d’angélisme, il est question d’un modèle économique et social qui ne saurait se passer de l’action publique pour réussir. Nous en parlons avec Benjamin Coriat, professeur émérite de sciences économiques à l’Université Paris XIII.

Il y avait une sortie possible par le haut, à Notre-Dame-des-Landes, qui aurait permis de confirmer Notre-Dame-des-Landes comme un Commun (…) : l’État n’avait plus qu’à céder à titre emphytéotique (…) les terres qu’il avait acquises (…), au lieu de les privatiser, (…) et on aurait pu voir convivre à la fois des petits paysans propriétaires, et ces nouveaux arrivants qui avaient des projets de culture biologique, de production artisanale. L’université de Nantes était prête à faire un observatoire de la biodiversité, etc. (Benjamin Coriat)

Publicité

Certains considèrent que le Commun a vocation à être quelque chose "en plus", et donc à être basé sur de la gratuité, du don, etc. Je ne partage pas ce point de vue. Je pense que c’est beaucoup trop important (…) pour que ce soit entre les mains de personnes dont ce serait le hobby : il faut que l’on puisse vivre de cette activité-là. (Benjamin Coriat)

Les Grands Voisins, Paris, octobre 2017.
Les Grands Voisins, Paris, octobre 2017.
© AFP - © STEPHANE DE SAKUTIN

Il faudra aller vers l’extension des Communs de dimension locale et la refondation du service public sur la base du Commun. (…) On ne pourra pas faire une société du Commun sans que les agents publics ne soient les commis du peuple, plutôt que l’inverse ! (Benjamin Coriat)

Musique diffusée pendant l'émission : "Ensemble" par Grand Corps Malade.

L'association italienne Labsus, "Laboratoire pour la subsidiarité", a été fondée par Gregorio Arena. Elle participe à apporter des solutions, à partir d'initiatives populaires et avec les administrations publiques, aux problèmes d'intérêt général. 

Emission déjà diffusée le 21 novembre 2018

Références

L'équipe

Dominique Rousset
Dominique Rousset
Sandrine Chapron
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Catherine Donné
Collaboration