Robot travaillant à un bureau vide
Robot travaillant à un bureau vide
Robot travaillant à un bureau vide ©Getty - Westend61
Robot travaillant à un bureau vide ©Getty - Westend61
Robot travaillant à un bureau vide ©Getty - Westend61
Publicité
Résumé

Les nouvelles technologies sont de plus en plus ancrées dans notre quotidien, et elles pourraient bien chambouler durablement le monde du travail. Nous abordons ce thème ce soir avec Génération Snooze, auteurs de Réveillons-nous ! L’intelligence artificielle, le travail et les microtâches.

avec :

Génération Snooze (Auteurs, spécialistes de l'intelligence artificielle).

En savoir plus

Nous connaissons tous la fonctionnalité « snooze » dont sont équipés aujourd’hui nos réveils, qui permet de se rendormir avant qu’il ne sonne à nouveau. Cette option pourrait bien servir de métaphore à notre condition présente. En effet, lorsque le confort numérique nous engourdit, que la fascination pour ses prouesses affaiblit notre esprit critique, que l’intelligence artificielle annonce des machines plus intelligentes que nous, lorsque l’innovation prétend fixer l’agenda du monde, la volonté de rester éveillé devient un véritable programme politique (avant que le réveil ne sonne plus fort et que le lever soit encore plus traumatisant…). C’est l’appel que lance la « Génération Snooze », deux auteurs qui ont préféré rester anonymes, dans un livre récent au titre tonique : Réveillons-nous ! L’intelligence artificielle, le travail et les microtâches (Odile Jacob, 2019).  

Le travail n'est pas une tâche, une tâche n'est pas une compétence, une compétence n'est pas un métier. Le point de départ de notre réflexion, c'est qu'il y a une mutation du travail par le biais de la tâche. 

Publicité

On recule beaucoup notre réveil face à la technologie, on prend la technologie comme elle vient, sans trop se poser la question de ce qu'elle a de bien, de ce qu'elle a de mauvais.

La technologie, c'est magnifique. On a besoin de technologie. Elle a des effets extrêmement positifs, mais il ne faut pas qu'on la regarde avec un amour immodéré. Il faut qu'on la regarde en conscience, les yeux grands ouverts. Et donc, si on veut éviter de terminer underground, il faut qu'on arrive à se l'approprier. 

C’est un livre d'espoir, et le but du livre n'est pas de dire on va subir. Le but du livre, c'est de dire au contraire, on peut agir. 

Extrait musical : Virtual insanity - Jamiroquai

Pour en savoir plus

Machinisme et progrès technique

Intelligence artificielle

Références

L'équipe

Antoine Garapon
Antoine Garapon
Antoine Garapon
Production
Julie Voinchet
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration