Publicité
En savoir plus

De Superman au Chat du rabbin, exposition au Musée d'art et d'Histoire du Judaïsme du 17 Octobre 2007 au 27 Janvier 2008 Une émission de François Angelier, avec Anne-Hélène Hoog (commissaire de l'exposition et Christophe Bier DE SUPERMAN AU CHAT DU RABBIN Exposition du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme 17 Octobre 2007-27 Janvier 2008 A travers 230 oeuvres ou documents (dessins, planches, archives) cette exposition tente de montrer l'importance qu'ont eu les artistes juifs dans la bande dessinée. Au début du vingtième siècle, les artistes juifs new-yorkais, pour la plupart immigrés, témoignent dans les journaux yiddish et anglophones, par le biais de comic-strips, de leurs difficultés à s'intégrer dans la société américaine. Les années 30 voient l'arrivée des premiers super-héros: Superman, Batman et Captain America. Réponses rassurantes à la crise de 1929 et à la montée des fascismes en Europe, ces justiciers fantastiques incarnent une certaine idée du Bien, en veillant à l'ordre du monde. Après la Shoah, certains de ces héros s'affirmeront comme spécifiquement juifs. Une grande partie de l'exposition est consacrée à Will Eisner, pionnier du comic-book inventeur du roman graphique et créateur de la série du Spirit. La contestation politique est évoquée à travers l'oeuvre de Harvey Kurtzman, fondateur du magazine Mad en 1952 et le travail de Bernard Krigstein et Al Feldstein, qui mettent en scène en 1955, la confrontation d'un rescapé des camps avec son bourreau, dans Master Race. Dès 1972, Art Spiegelman débute le récit de la vie de son père, ancien déporté, qui donnera Maus, en 1986. Le combat pour les droits civiques et la libération sexuelle sont présents dans les oeuvres de Robert Crumb et Diane Noomin. La nouvelle génération américaine creuse le sillon entamé par Will Eisner, à travers l'autobiographie d'anti-héros new-yorkais, dans les oeuvres de Ben Katchor, James Sturm ou Jules Feiffer. En Europe, beaucop d'artistes ont laissé transparaitre dans leurs oeuvres des traces plus ou moins importantes de la tradition et de l'histoire juive. C'est le cas de Calvo, Gotlib, Hugo Pratt ou celui plus contemporain de Joann Sfar, dans Klezmer et Le Chat du Rabbin. Quelques évènements autour de l'exposition: -21 Octobre: Journée "Lire en fête" avec de nombreux invités dont les dessinateurs David B, Ben Katchor et Jo Kubert, le scénariste Jean-Pierre Dionnet, Benoit Peeters et Martin Winckler -29 Novembre: rencontre avec Joann Sfar -3 Décembre: Conférence de Anne-Hélène Hoog sur Bande dessinée et mémoires juives -9 Décembre: projections de films, avec notamment les Superman des frères Fleischer Après la visite de cette exposition sur la culture juive dans la bande dessinée et l'écoute de Mauvais genres, on peut lire le magnifique roman de Michael Chabon, paru aux Ed. Robert Laffont: Les Extraordinaires aventures de Kavalier et Clay L'histoire de deux jeunes juifs, qui dans les années 40, aux Etats-Unis, inventent un super-héros, qui détrône Batman et Superman: L'Artiste de l'évasion.

Références

L'équipe

François Angelier
François Angelier
Laurent Paulré
Réalisation
Claire Poinsignon
Collaboration
Christophe Bier
Chronique