France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Alors que sort, chez Studiocanal, son oeuvre intégrale en blu ray et DVD,* Mauvais Genres * tentera de suivre, ce soir, la foulée de Tati.

Jacques Tati, Play Time  (1967)
Jacques Tati, Play Time (1967)
- Jacques Tati

Issu du music-hall et du mime, Tati fait irruption dans le cinéma à sa manière, autonome et non-conforme.

Publicité

Contemporain de la naissance du parlant, "auteur" avant-guerre de quelques courts-métrages (Oscar, Champion de tennis ; On demande une brute , etc...), acteur pour Autant-Lara, il devient pleinement réalisateur en 1947, avec* Jour de fête* , film-matrice qui définit tous ces axes de création : travail sur la matière même du média filmique (son, décor), approche du "phénomène humain" non selon la psychologie individuelle, mais à la lumière des mécaniques sociaux, figure centrale et décalé d'un héros- type.

Jour de Fête ( 1949)
Jour de Fête ( 1949)
- Jacques Tati

Des choix qui orienteront la tétralogie Hulot (Les Vacances de M. Hulot, Mon oncle, Play time, Trafic ) et son ultime film Parade , hommage au monde du cirque qui le forme et le marqua à vie.

Parade (1974)
Parade (1974)
- Jacques Tati
Play Time de Jacques Tati (1967)
Play Time de Jacques Tati (1967)

Mauvais Genres évoquera certains aspects moins connus du parcours de Tati : son influence au sein du dessin contemporain et de la pop culture.

PLAYLIST DE LAURENT PAULRÉ:

remix de "Jour de fête" par M. Untel

Lord Minority par UFO

musique pour le projet "Confusion" par les Sparks

Waterworld, tiré de Sam spends sounds (nd)

Cleaned of all changes, extrait de la B.O. d'Alexandre Desplats pour "Grand Budapest hotel" (nd)

Jacques Tati, L'Ecole des Facteurs (1947)
Jacques Tati, L'Ecole des Facteurs (1947)
- Jacques Tati

Par François Angelier

Réalisation Laurent Paulré

Avec Jean-Baptiste Thoret, Philippe Rouyer, Joseph Ghosn, Alexandre Mare, Céline du Chêné, la chronique de Christophe Bier

et la collaboration de Claire Martin du Gard et Pascale Dassibat