Couverture du livre d'Elsa Marpeau, "L'Âme du fusil".
Couverture du livre d'Elsa Marpeau, "L'Âme du fusil".
Couverture du livre d'Elsa Marpeau, "L'Âme du fusil".
Publicité
Résumé

Et, pas d'erreur, c'est Mauvais Genres… qui effectue sa 25e rentrée, un quart de siècle passé en votre exquise compagnie, à diffuser tout ce qu’il y a de plus exaltant, toxique et transgressif en matière de littérature, bandes dessinées et cinéma !

avec :

Elsa Marpeau (écrivaine), Frédérique Jacquemin.

En savoir plus

La preuve, ce soir, avec notre invitée, première de la saison, Elsa Marpeau dont le dernier roman, L’Âme du fusil, paraît chez Gallimard dans la collection « La noire ». 

Histoire de la fascination érotique et morbide d'un sans-travail, rongeant son frein au cœur d'une campagne, entre famille au quotidien et bringues de potes, pour un inconnu soudain apparu. Fascination qui va lentement tourner à l'hostilité et à la violence. 

Publicité

Chroniques 

  • Faction ! Nouvelle collection jeunesse de la maison In8 
  • La Cité des Marges, de William Boyle (Gallmeister), par Elise Lépine.
.
.
.
.
.
.

Dans l'Encyclopédie pratique de Mauvais Genres

Céline du Chéné reçoit l’artiste Frédérique Jacquemin pour ses sculptures de vierges ouvrantes, inspirées de l’art médiéval et associées aux lames de tarot. 

Frédérique Jacquemin est une artiste pluridisciplinaire qui travaille sur l_e féminin sacré._ A travers une mythologie hybride, des références littéraires variées et de libres variations, elle crée un chemin initiatique au gré de ses dessins et de ses sculptures inspirées des vierges ouvrantes médiévales et des lames de tarot. 

A retrouver dans un livre_,_ 22 & 1 Lames, publié aux éditions de l’Atelier du Grand Tétras où, à travers 23 sculptures, elle raconte un voyage aussi bien initiatique que spirituel et artistique. A partir du 15 septembre, on retrouvera ses sculptures et ses dessins au musée de la carte à jouer, dans le cadre de la Biennale d’Issy les Moulineaux

Arcane XIII Arcane sans nom (La Disparition) - Technique mixte : céramique à froid, incrustation, acrylique  Dimension 12 x 36 x 10
Arcane XIII Arcane sans nom (La Disparition) - Technique mixte : céramique à froid, incrustation, acrylique Dimension 12 x 36 x 10
- Photo : Michel Giorgis Comte

Par ailleurs, Frédérique Jacquemin sera présente à Halle St-Pierre à Paris, le 25 septembre de 15h à 18h30 pour la signature de son livre, à l’occasion de l’exposition de 13 de ses peintures à la librairie. A voir tout au long du mois de septembre 2021. 

Arcane XXIII La Sublimation - Technique mixte : céramique à froid, incrustation, acrylique  Dimensions : 37 x 36,5 x 14,5
Arcane XXIII La Sublimation - Technique mixte : céramique à froid, incrustation, acrylique Dimensions : 37 x 36,5 x 14,5
- Photo Michel Giorgis Comte

La chronique de Christophe Bier

LÉPINAY, le premier photographe d’Hara-Kiri

Habitant à quelques rues des locaux de Hara-Kiri, journal que Georges Bernier vient de créer en 1960, Michel Lépinay va devenir l’un des premiers photographes du mensuel satirique. En six ans, Lépinay signe dix-sept couvertures en bichromie et plus de trois cents clichés publiés jusqu’en 1966 sous forme de roman-photo, fausses publicités ou images parlantes.

Couverture
Couverture
- © Serious Publishing / Michel Lépinay

C’est Michel Lépinay qui immortalise l’éclosion du Professeur Choron, auquel Georges Bernier prête son impeccable élégance pour des jeux bêtes et méchants et des fiches de conseils absurdes. Grâce aux négatifs des archives de Lépinay, ce livre retrace la place capitale de la photographie dans l’humour corrosif du journal qui irritait le plus la commission de contrôle et dont l’irrévérence et la liberté restent inégalées.

Michel Lépinay, premier photographe de Hara-Kiri_, 1961-1966_, présenté par Marck Bruckert. Editions Serious Publishing, Paris, 2021.

.
.
- © Michel Lépinay, avec l’aimable autorisation de la famille Lépinay
Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Collaboration
Elise Lépine
Chronique
Laurent Paulré
Réalisation
Christophe Bier
Chronique