Visuel couv. "La Cendre et l'écume", de Ludovic Debeurme
Visuel couv. "La Cendre et l'écume", de Ludovic Debeurme - Cornélius/Debeurme
Visuel couv. "La Cendre et l'écume", de Ludovic Debeurme - Cornélius/Debeurme
Visuel couv. "La Cendre et l'écume", de Ludovic Debeurme - Cornélius/Debeurme
Publicité

Avec "La Cendre et l'écume", Ludovic Debeurme signe une bouleversante autobiographie.

C'est sous le signe de la cendre et de l'écume, symbole du passage et l'impermanence des choses, que Ludovic Debeurme a choisi de placer le bouleversant exercice autobiographique, la formidable immersion mémorielle qu'il publie aux éditions Cornélius.

Sur plusieurs générations, de sa vie familiale actuelle en bord de Manche, aux péripéties souvent dramatiques de ses ancêtres, il circule dans un espace-temps graphique et poétique et déploie une véritable dramaturgie du souvenir où le plus infime événement quotidien consonne avec les tragédies politiques et sociales du XXe siècle.

Publicité
Ludovic Debeurme (coll. pers.)
Ludovic Debeurme (coll. pers.)

Chroniques

Visuel couv. "La Dernière Reine", de Jean-Marc Rochette
Visuel couv. "La Dernière Reine", de Jean-Marc Rochette
- Casterman
Page extraite de la monographie consacrée à Stéphane Mandelbaum
Page extraite de la monographie consacrée à Stéphane Mandelbaum
- Editions Martin de Halleux

Dans l'Encyclopédie pratique des Mauvais Genres

Céline du Chéné reçoit l’artiste Hélène Duclos pour "La fantastique histoire de la montagne liquide", une exposition à voir en ce moment et jusqu’au 22 octobre 2022 à la galerie Claire Corcia, 323, rue Saint-Martin à Paris.

Le lieu-dit des non-dits #3 Huile sur toile 2022 73x92 cm
Le lieu-dit des non-dits #3 Huile sur toile 2022 73x92 cm
- Hélène Duclos
Traverser les épreuves #7 Gouache et graphite sur papier 2022 56x76 cm
Traverser les épreuves #7 Gouache et graphite sur papier 2022 56x76 cm
- Hélène Duclos

La chronique de Christophe Bier

Alias Bruce Li

La mort de Bruce Lee en juillet 1973 laisse un vide que les producteurs opportunistes ont tôt fait de combler en inventant un sous-genre du cinéma d’arts martiaux : la "brucesploitation", films sur Bruce Lee ou avec des imitateurs plus ou moins ressemblants. Ho Chung Tao fut sans doute le meilleur, sous le paronyme de Bruce Li. Stéphane Noguès, spécialiste de la question, parvient à débrouiller une filmographie casse-tête qui s’étend de 1974 à la fin des années 1990.

Fist of Bruce Li – Sur les traces de Ho Chung Tao, de Bruce No. Brucesploitation collector / Stéphane Noguès, 2020.

Visuel couv. "First of Bruce Li", de Bruce No
Visuel couv. "First of Bruce Li", de Bruce No
- Editions Stéphane Noguès

L'équipe

François Angelier
François Angelier
François Angelier
Production
Laurent Paulré
Réalisation
Claire Poinsignon
Collaboration
Christophe Bier
Chronique
Sean James Rose
Chronique
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Antoine Guillot
Chronique