Georges Perec en pause pendant la dédicace de "La Vie mode d'emploi" pour lequel il vient de recevoir le Prix Médicis le 27 novembre 1978.
Georges Perec en pause pendant la dédicace de "La Vie mode d'emploi" pour lequel il vient de recevoir le Prix Médicis le 27 novembre 1978. ©AFP
Georges Perec en pause pendant la dédicace de "La Vie mode d'emploi" pour lequel il vient de recevoir le Prix Médicis le 27 novembre 1978. ©AFP
Georges Perec en pause pendant la dédicace de "La Vie mode d'emploi" pour lequel il vient de recevoir le Prix Médicis le 27 novembre 1978. ©AFP
Publicité

Emission consacrée à l'oeuvre de Georges Perec.

Par François Angelier

Réalisation: laurent Paulré

Publicité
Georges Perec
Georges Perec

"Perec à Mauvais Genres ! Mais bien évidemment. Mort il y a trente ans jour pour jour, l'auteur de deux romans-phares de la littérature contemporaine, "Les Choses" (prix Renaudot 1965) et "La Vie mode d'emploi" (Prix Medicis 1978), l'oulipiste fieffé à l'origine de "La Disparition" (roman sans e) et des "Revenentes" (que d'e, que d'e!), le praticien virtuose du jeu de go et concepteur de mots croisés, a fait plus que croiser, sans en relever directement, l'univers des genres et de la littérature populaire. Lecteur de Verne et de Dumas, il tient d'eux son style littéral, précis, non-métaphorique et son goût rousselien des récits haletants et truqués ; amateur de récits policiers, il en réquisitionne la machinerie et détourne les codes comme en témoigne "Le condottière" (premier roman inédit qui vient de paraître au Seuil) ; son livre "W ou le souvenir d'enfance" est une dystopie toute orwellienne. Quand aux "Revenentes", son bouquet final sadien est un pur régal. N'ayons garde d'oublier sa collaboration à "Série noire" d'Alain Corneau.Donc, entre Verne et Jim Thompson, c'est peu dire que Perec est chez lui à Mauvais Genres. Émission que nous ferons en compagnie de Thomas Baumgartner, producteur à France-Culture de l'émission "l'Atelier du son", Maryline Heck, auteur, chez Corti de "Georges Perec - le corps à la lettre", et Hervé Le Tellier , papou d'entre les papous, oulipien et auteur, en 2011, chez Lattès, d' "Électrico W".

Prix Penaudot  1935
Prix Penaudot 1935
Prix Médicis 1978
Prix Médicis 1978

L'encyclopédie des Mauvais Genres de Céline du Chéné: Miss-Tic

Miss-Tic
Miss-Tic

L'équipe