David Foster Wallace en 1997 ©Getty - Steve Liss/The LIFE Images Collection
David Foster Wallace en 1997 ©Getty - Steve Liss/The LIFE Images Collection
David Foster Wallace en 1997 ©Getty - Steve Liss/The LIFE Images Collection
Publicité
Résumé

"Mauvais Genres" consacre une émission à David Foster Wallace, l'un des mythes de la littérature américaine contemporaine, dont le roman L'infinie comédie est enfin publié en français.

avec :

Elisabeth Philippe (Critique littéraire (L'Obs)), Béatrice Pire (universitaire, spécialiste de David Foster Wallace), Olivier Cohen (directeur des éditions de l'Olivier), Véronique Ovaldé (Ecrivain, éditrice), Francis Kerline (traducteur), David Foster Wallace (écrivain américain).

En savoir plus

À l'image d'un Henry Miller, William Burroughs ou Thomas Pynchon, le romancier et essayiste David Foster Wallace (1962 - 2008), mort suicidé à 46 ans, est un des plus puissants mythes de la littérature américaine contemporaine, influence majeure d'une génération d'auteurs comme Zadie Smith, Jonathan Franzen ou Jeffrey Eugenidès. Véritable soleil noir (ou enfer blanc) de son oeuvre entière, son roman L'infinie comédie (I_nfinite jest_, 1996), livre-monde de près de 1500 pages, livre-monstre, labyrinthique et envoutant, à l'égal d'Ulysse ou d'À la recherche du temps, paraît en cette rentrée littéraire aux éditions de l'Olivier. Les autres textes de Foster Wallace étant parus aux éditions Au Diable Vauvert.

27 min

Pour évoquer cet événement important, l'histoire de cette aventure éditoriale, les infinis dimensions, strates et replis, de ce monument d'écriture, France Culture lui consacre, à l'heure de Mauvais Genres , samedi 26 septembre, de 21h à 23h, en direct de la Maison de la poésie à Paris (157, rue Saint-Martin, 3ème arrdt)  deux heures de programme. S'y exprimeront : Olivier Cohen  (directeur de l'Olivier et éditeur de l'ouvrage), Francis Kerline  (traducteur de *L'infinie comédie * avec Charles Recoursé pour les notes), Béatrice Pire  (universitaire, spécialiste de David Foster Wallace), Elisabeth Philippe  (critique littéraire) et (sous réserve) et Véronique Ovaldé  (écrivaine).

Publicité