France Culture
France Culture
© Radio France
© Radio France
© Radio France
Le 6 janvier 2021, des partisans du président américain Donald Trump font flotter un drapeau américain avec le symbole du groupe QAnon alors qu’ils se rassemble
Le 6 janvier 2021 lors de l'invasion du Capitole de Washington, plusieurs assaillants se sont revendiqués de la mouvance QAnon. Cette nouvelle saison de "Mécaniques du complotisme" retrace l'histoire de ce complotisme d'un nouveau genre caché derrière le "Q" symbolique du mouvement.
58 min
Le 6 janvier 2021, des partisans du président américain Donald Trump font flotter un drapeau américain avec le symbole du groupe QAnon alors qu’ils se rassemblent devant le Capitole à Washington.
Le 6 janvier dernier lors de l'invasion du Capitole de Washington, plusieurs assaillants se sont revendiqués de la mouvance QAnon. Derrière le "Q" symbolique du mouvement, quels mécanismes sont à l’œuvre et quels en sont les fondements ? En 4 épisodes, déplions les ficelles de ce complotisme d’un nouveau genre.
15 min
Jake Angeli également connu sous le nom de "The Q Shaman", partisan de Donald Trump et adepte de QAnon, assiste au rassemblement "Stop the Steal" le 12 décembre 2020 à Washington.
L’ex-président américain Donald Trump affirme ne rien savoir du mouvement QAnon, néanmoins, il refuse de le condamner. De fait, les partisans de la mouvance sont une source de soutiens non-négligeable pour celui qui est perçu comme le "sauveur" du complot pédophile satanique.
16 min
1962 : un panneau est érigé par la John Birch Society à Stratton, au Colorado, réclamant la destitution d'Earl Warren, juge en chef des États-Unis.
Alimentées par l’actualité sanitaire de ces derniers mois, les organisations conspirationnistes comme QAnon ne sont cependant pas nouvelles. Dans les années 1950, le groupe politique d’extrême droite de la "John Birch Society" faisait déjà circuler des théories du complot à travers des livres et des brochures. La mouvance QAnon instaure cependant une nouveauté : l'usage du numérique pour faire irruption dans le monde réel.
16 min
09 mai 2020, Stuttgart (Allemagne) : des pancartes portant le Q et les slogans de QAnon sont brandit lors de manifestations contre les restrictions liées au Covid-19.
La mouvance QAnon dépasse les frontières et répand les théories qui la fondent partout ailleurs dans le monde. "Make France great again" scande le média "Qanon France" qui se veut être le "site français de réinformation et de résistance".
11 min
Li Wenliang, ophtalmologue de Wuhan dans la province du Hubei et que Pékin à fait taire parce qu’il « propageait de fausses informations » s’agissant d’une épidémie de coronavirus. Il en est mort le 7 février 2020.
Depuis le début de la pandémie, la République Populaire de Chine n’a eu de cesse de "cacher la vérité", de distordre la réalité tout en adressant au monde et aux 1,3 milliards de Chinois un message rassurant. Des dissimulations qui risquent de coûter cher à l’humanité.
16 min
Sur Facebook, Cat Antonio, un gilet jaune parisien, a prétendu que le Covid-19 serait une invention de l'Institut Pasteur.
Dans son étude annuelle sur le complotisme, l'Ifop révèle un sondage qui montre qu’un quart des Français estime que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement (17 %) ou accidentellement (9 %) en laboratoire. Pire encore ! Les "coupables" sont Français puisque comme nous le dit Cat Antonio, un gilet jaune parisien dont la vidéo a été vue des millions de fois sur les réseaux, le Covid-19 serait une invention de l’Institut Pasteur.
17 min
Le fondateur de Microsoft Bill Gates, dont la fondation s'occupe de santé mondiale, est l'une des principales cibles des complotistes du Covid-19.
Que n’avons-nous pas lu ou entendu sur l’origine du coronavirus ? Depuis son apparition en décembre 2019, les déclarations les plus abracadabrantes sur l’origine du Covid 19 ont fait florès sur les réseaux et dans la presse. Car son caractère naturel ne semble pas satisfaire tout le monde. Il faut un coupable, un bouc émissaire. Alors on en a inventé.
17 min
Au Moyen-Orient, la naissance de l’Etat d’Israël offre une nouvelle jeunesse aux Protocoles.
Après la Shoah, l’Europe et les Etats-Unis délaissent pour un temps les Protocoles et leur mythe du plan secret des juifs pour dominer le monde. Mais au Moyen-Orient, la naissance de l’Etat d’Israël et les guerres qui en découlent vont offrir au texte un nouveau public et une seconde jeunesse.
15 min
Un groupe d'enfants juifs survivants du camp d'Auschwitz-Birkenau en Pologne, le jour de leur libération le 27 janvier 1945.
Après la révolution bolchevique, les Protocoles commencent à circuler à l'étranger. Malgré l’évidence de leur caractère frauduleux, deux hommes vont peser de tout leur poids pour les diffuser au plus grand nombre. L’un est le plus grand industriel de son époque: Henry Ford. L'autre n’est encore qu'un petit agitateur d'extrême droite: Adolf Hitler. Antisémites fanatiques, ils ambitionnent tous les deux de convaincre les peuples du monde de l'urgence de se protéger et de se débarrasser des juifs. Les Protocoles vont les y aider.
15 min
"Les Protocoles des Sages de Sion" : un faux destiné à attiser l'antisémitisme, ici en versions française, tchèque et américaine.
Au tout début du XXe siècle, dans la Russie pré-révolutionnaire du tsar Nicolas II, parait un texte aux origines aussi mystérieuses que son titre : "Les Protocoles des Sages de Sion". Présenté comme le compte rendu d'une réunion secrète des chefs de la communauté juive, il annonce un plan détaillé pour mettre le monde sous leur domination. Rapidement exposé comme un faux, il va néanmoins circuler dans le monde entier.
16 min
Prisonniers juifs dans un camp de concentration nazi.
Mise en perspective croisée de deux génocides du XXème siècle : celui orchestré par le régime nazi d'une part, et celui des Tutsi au Rwanda d'autre part.
1h 58

À propos du podcast

© Radio France
© Radio France

Par quelle mécanique une théorie complotiste née dans l’imagination de quelques-uns parvient-elle à devenir un phénomène culturel majeur ?

11 septembre, vaccins, premiers pas sur la lune, sionisme, grand remplacement… Hier cantonnées aux marges, les théories les plus improbables ont gagné en audience et en respectabilité. De l’internaute anonyme au chef d’Etat populiste, des librairies spécialisées aux plateformes de streaming, des cafés du commerce aux plateaux télé, on les retrouve désormais dans toutes les strates de la société. 

L'équipe