L'effondrement des tours du World Trade Center du 11 septembre 2001
L'effondrement des tours du World Trade Center du 11 septembre 2001 ©Getty - Andrew Lichtenstein
L'effondrement des tours du World Trade Center du 11 septembre 2001 ©Getty - Andrew Lichtenstein
L'effondrement des tours du World Trade Center du 11 septembre 2001 ©Getty - Andrew Lichtenstein
Publicité

Le complotisme avait longtemps été réservé à des franges marginales de la population. Avec le 11 septembre, il est devenu mainstream. Au travers de 5 épisodes et en compagnie de Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, nous remontons le fil de cette bascule.

Episode 1 : les théoriciens

Alors que les tours du World Trade Center de New York brûlent encore et que l’enquête n’est pas même lancée, un homme est déjà en direct à la radio pour donner sa version complotiste des évènements en cours : Lyndon LaRouche.

Pour lui, le gouvernement américain est à la manoeuvre. Ancien candidat à la présidentielle, Lyndon LaRouche développe depuis des décennies une vision paranoïaque du monde. Maintes fois démenti par les faits et condamné pour escroquerie, il bénéficie néanmoins de l’adoration quasi sectaire des militants de l'organisation politique qu’il préside. Disposant de relais à l’international, c’est une voix qui compte.

Publicité

En France, un autre ancien candidat à la présidentielle s’inscrit ainsi depuis des années dans le sillage de celui qu’il considère comme son mentor : Jacques Cheminade. C’est par son entremise que les thèses complotistes de Lyndon LaRouche arrivent dans l’hexagone. Ces idées commencent à circuler. Internet balbutie, mais les forums de l’époque sont déjà bavards. On rebondit sur les théories de Jacques Cheminade, et on en élabore de nouvelles. Une petite équipe d’enquêteurs virtuels se met en place. On y trouve Pierre Henri Brunel, un ancien soldat condamné pour trahison, Stéphane Jah, un ex parachutiste à la tête d’un site amateur consacré à la DGSE, Hubert Marty-Vrayance, un haut-fonctionnaire, et Emmanuel Ratier, un polémiste proche du Front National. Confidentielles, ces idées nées à l’extrême droite vont accéder à la notoriété par la voix d’un homme jusque là classé à gauche : Thierry Meyssan.

Production : Roman Bornstein | Réalisation : Thomas Dutter | Mixage : Hubert Jakez et Philip Merscher