Dernière rencontre de François Fillon avant le 2e tour des primaires de la droite à l'approche de l'élection présidentielle de 2017 à Paris
Dernière rencontre de François Fillon avant le 2e tour des primaires de la droite à l'approche de l'élection présidentielle de 2017 à Paris
Dernière rencontre de François Fillon avant le 2e tour des primaires de la droite à l'approche de l'élection présidentielle de 2017 à Paris  ©Getty - Antoine Gyori - Corbis
Dernière rencontre de François Fillon avant le 2e tour des primaires de la droite à l'approche de l'élection présidentielle de 2017 à Paris ©Getty - Antoine Gyori - Corbis
Dernière rencontre de François Fillon avant le 2e tour des primaires de la droite à l'approche de l'élection présidentielle de 2017 à Paris ©Getty - Antoine Gyori - Corbis
Publicité
Résumé

En novembre 2016, François Fillon remporte la primaire, après avoir éliminé Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ; il devient le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle. Comme avant chaque scrutin élyséen, Le Canard Enchaîné décide de passer tous les candidats " au scanner ". Trois journalistes, Isabelle Barré, Hervé Liffran et Christophe Nobili commencent donc à enquêter sur François Fillon. Est-il réellement celui l’homme qu’il prétend être ?

En savoir plus

Au moment où François Fillon devient candidat à l’élection présidentielle, le Canard Enchaîné a déjà publié plusieurs enquêtes sur lui : l’hebdomadaire satirique a révélé que lorsqu’il était Premier ministre, entre 2007 et 2012, il avait beaucoup agrandi  les appartements privés de Matignon, contrairement à la version officielle qui évoquait des travaux minimes. Plus tard, le journal a montré que Fillon a minimisé aussi la réalité de sa maison dans la Sarthe, parlant d’une simple propriété quand il s’agissait d’un véritable château. Rien d’illégal, mais les journalistes ont constaté une tendance persistante à dissimuler la réalité de son train de vie… En 2016, Le Canard découvre que la société de conseil de François Fillon, 2F Conseil, très rémunératrice, fonctionne dans une opacité totale, alors que le candidat a fait toute sa campagne des primaires sur l’austérité, la clarté et la transparence. Cette inadéquation entre l’homme public et l’homme privé paraît une piste intéressante à creuser...

Une série produite par Elise Karlin et réalisée par Thomas Dutter.  Mixage : Ludovic Augé et Nacer Moussaoui

Publicité