Le 23 août 2005, L'Equipe et le journaliste Damien Ressiot révèlent, à la une, que Lance Armstrong s'est dopé lors de ses 7 victoires du Tour de France ©AFP - Bertrand Guay
Le 23 août 2005, L'Equipe et le journaliste Damien Ressiot révèlent, à la une, que Lance Armstrong s'est dopé lors de ses 7 victoires du Tour de France ©AFP - Bertrand Guay
Le 23 août 2005, L'Equipe et le journaliste Damien Ressiot révèlent, à la une, que Lance Armstrong s'est dopé lors de ses 7 victoires du Tour de France ©AFP - Bertrand Guay
Publicité
Résumé

Malgré l’enquête de Damien Ressiot et les preuves de la triche, Lance Armstrong fait son retour deux ans plus tard, en 2009, célébré par les médias. Aux États-Unis, il réussit à échapper à la justice… De son côté, le journaliste quitte la presse pour s’engager dans la lutte contre le dopage.

avec :

Damien Ressiot (Directeur des enquêtes à l’Agence française de lutte contre le dopage, ancien journaliste à L’Équipe.).

En savoir plus

La rupture entre Damien Ressiot et son journal n’intervient pas en 2005, malgré les critiques de certains collègues qui lui reprochent de ne pas participer à glorifier la légende du sport. Elle se passe en 2009, au moment du retour de Lance Armstrong sur le Tour – un retour que L’Équipe salue en première page, comme si l’enquête de son journaliste, 4 ans plus tôt, n’était qu’une anecdote de l’histoire. C’est l’époque où l’ancien champion, fort de divers appuis politiques haut placés, échappe à la justice de son pays : l’enquête ouverte contre lui par le FBI pour avoir menti en affirmant qu’il ne trichait pas est classée sans suite.

Mais l’un des enquêteurs, ulcéré par l’abandon des poursuites malgré les témoignages accablants d’anciens proches du coureur, transmet discrètement le dossier à l’Agence américaine de lutte contre le dopage, qui décide de reprendre toute l’enquête et de réentendre tous les témoins. En octobre 2012, l’agence publie sur son site un rapport d’environ 1000 pages dévastateur pour Lance Armstrong. Ce rapport, qui révèle l’ampleur du système de triche (via l’utilisation d’EPO, de transfusions sanguines, de cortisone et de testostérone) mis en place par le coureur et son entourage, contraint l’Union cycliste internationale à agir : le septuple maillot jaune est déchu de toutes ses victoires, et exclu à vie des circuits.

Publicité

Damien Ressiot, lui, quitte le journalisme en 2014. Après une année au côté des officiers de police chargés de la lutte contre le dopage, il rejoint l’AFLD, l’agence française de lutte contre le dopage, où il est actuellement le directeur des enquêtes.

Un podcast en 4 épisodes, produit par Elise Karlin, réalisé par Vincent Decque, et coordonné par Grégory Philipps.

Avec le journaliste Damien Ressiot, directeur des enquêtes à l’Agence française de lutte contre le dopage, ancien journaliste à L’Équipe.

Références

L'équipe

Elise Karlin
Production
Vincent Decque
Réalisation
Grégory Philipps
Coordination
Pascaline Bonnet
Collaboration