Au Burkina Faso, Parfait Bako (à droite) est fixeur pour la reporter Claude Guibal
Au Burkina Faso, Parfait Bako (à droite) est fixeur pour la reporter Claude Guibal
Au Burkina Faso, Parfait Bako (à droite) est fixeur pour la reporter Claude Guibal - Gilles Gallinaro (à gauche sur la photo)
Au Burkina Faso, Parfait Bako (à droite) est fixeur pour la reporter Claude Guibal - Gilles Gallinaro (à gauche sur la photo)
Au Burkina Faso, Parfait Bako (à droite) est fixeur pour la reporter Claude Guibal - Gilles Gallinaro (à gauche sur la photo)
Publicité
Résumé

Depuis 2014, le Burkina Faso est en proie à la menace djihadiste, au bord d’une guerre interconfessionnelle. Claude Guibal, grande reporter à Radio France, arpente le pays depuis des années en compagnie de son fixeur fétiche, Parfait Bako, ses yeux, ses oreilles et une amitié sans faille.

avec :

Claude Guibal (Grand reporter).

En savoir plus

Dans ce qu’on appelle "le pays des hommes intègres " dans la région du Sahel au Burkina Faso, le lien social et la capacité à vivre ensemble entre chrétiens, musulmans et animistes sont depuis 2014 ébranlés. Selon l’ONG ACTED, près de 2 000 Burkinabés ont déjà été tués, tandis que le pays s’enfonce dans la misère. Le 24 janvier 2022, les militaires prennent le pouvoir à la suite d’un coup d’État, qui renversa le président élu, Roch Marc Christian Kaboré. À leur tête, Paul-Henri Damiba, chef incontesté du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration.

À lire aussi : Burkina Faso : les raisons d'un coup d'état avec Marc-Antoine Pérouse de Montclos

Enjeu d’une géopolitique locale, le Burkina Faso fait l’objet de toutes les attentions. Claude Guibal, grande reporter à Radio France arpente un pays depuis des années en compagnie de son fixeur et ami. Parfait Bako. Un pays au bord d’une guerre interconfessionnelle ? Ce n’est pas exactement l’image que Parfait souhaite montrer au monde. Sans doute trop caricaturale ! Alors en bon fixeur, c’est à une toute autre réalité qu’il va confronter sa journaliste, celle de ce pays où cohabitent ces hommes intègres, celle du vivre ensemble. Pour "tante Koglweogo", alias Claude Guibal, Parfait devient cette altérité qui permet la transmission.

Publicité

Quand il ne fixe pas, Parfait Bako reprend sa casquette de mécanicien dans son garage. Pas le temps de chômer, avec 15 personnes à nourrir, 4 enfants, ces neveux et nièces, et sa cousine handicapée, les journées de travail sont longues. Car pour l’instant, impossible pour lui de redevenir le guide touristique qu’il a toujours été.

Quatrième épisode avec Claude Guibal , grande reporter pour Radio France, et Parfait Bako, son fixeur au Burkina Faso. Une série en 4 épisodes, signée Alain Lewkowicz, réalisée par Vincent Decque, et coordonnée par Grégory Philipps.

Remerciements à Dmytro Kushnir ; Sandrine Etoa-Endègue ; Fabien Gousset ; Claude Guibal ; Parfait Bako ; Jean-Pierre Canet ; Caroline Darroquy ; Luc Michel ; Christophe Petit-Tesson ; Etienne Huver ; Bakhtiyar Haddad ; Samuel Forey ; Zrinka Stahuljak.

Pour aller plus loin

L'ouvrage Les Fixeurs au Moyen Âge. Histoire et littérature connectées , de Zrinka Stahuljak est paru aux éditions du Seuil . Zrinka Stahuljak est aussi l'autrice d'une série de conférences consacrées au rôle du fixeur au Moyen Âge, toutes disponibles en libre accès sur le site du Collège de France .

À lire aussi : Le Burkina Faso dans l’œil du cyclone djihadiste

Références

L'équipe

Alain Lewkowicz
Production
Grégory Philipps
Coordination
Vincent Decque
Réalisation