Publicité
En savoir plus

Nous évoquerons un faux Paris lumineux qui aurait été inventé contre les bombardements de 1918, et nous parlerons du leurre en général, avec deux malfaiteurs : l'écrivain Xavier Boissel et son ami Didier Vivien, qui est photographe et artiste zérologue, et père d'un étudiant architecte qui s'est joint à eux, Gaspard Vivien.

Puis à l'occasion du cinquantenaire de la mort d'Eugène Freyssinet, nous commenterons l'apport du grand ingénieur avec l'architecte Paul Chemetov, l'ingénieur-architecte Marc Mimram, et les historiens Bernard Marrey et Jean-François Cabestan. Nous parlerons donc de béton, de béton précontraint, et ce sera roboratif.

Publicité

Indications bibliographiques

Paris est un leurre , Xavier Boissel, Inculte, 2012, 128 pages, 13,90 euros.

Architecture en uniforme : Projeter et construire pour la Seconde Guerre mondiale , Jean-Louis Cohen, Centre canadien d'architecture, Hazan, 2011, 448 pages, 50 dollars canadiens, 38 euros.

Quand Paris était une ville lumière , général Pierre-Marie Gallois, L'Age d'homme, Lausanne, 2001, 64 pages.

Dead Cities , Mike Davis (2002), Les Prairies ordinaires, 2009, 144 pages, 12 euros.

-----

*Les Héritiers, e pericoloso sporgersi, Archives (industrielles), Architecture, Archéologie (urbaine), * Didier Vivien, texte Sylvain Masschelier, Centre des archives du monde du travail, Roubaix, 1998, 240 pages.

Archéologie de la mine , Didier Vivien, Éric Wawrzyniak, Marval, 1994, 204 pages

Du reste: traité de zérologie, entropie et virtualité dans la machine de vision , Didier Vivien, thèse de doctorat soutenue le 3 décembre 2003 sous la direction de Jacques Cohen, Centre d'études et de recherches en arts plastiques Cérap, Paris, 2001, 660 pages.

Références

L'équipe

Viviane Noël
Réalisation
Sylvie Groueff
Collaboration