France Culture
France Culture
© Aucun(e)
© Aucun(e)
© Aucun(e)
L’empire de Flore, Poussin (1594-1665
Devenir Narcissique est aujourd’hui une urgence ! L’urgence de refuser d’être réduits à des données comptabilisées, des rouages de mécanismes administratifs. C’est refuser d’être stigmatisés pour nos différences, nos singularités, parce que nous refusons d’entrer dans un moule…
29 min
Autoportrait 1652, Vienna, Kunsthistoriches Museum
Que regarde Rembrandt en faisant près de cent fois son portrait ? Quelle expérience fait-il ?
29 min
 Illustration victorienne de Narcisses ou Jonquilles
Comment narcissiser quelqu’un ? Cette exigence qu’affrontent de plus en plus de thérapeutes dans leurs cabinets doit tous nous interroger.
29 min
Echo et Narcisse, Poussin, 1630
Héros de la modernité, Narcisse a réussi à combattre le nihilisme du XIXe siècle, peut-il en faire autant de nos jours ?
29 min
Narcisse et Cupidon (1627-1630) - Nicolas Poussin
Désirerons-nous uniquement ce qui nous manque ? Dans ce cas, pouvons-nous choisir quoi désirer ?
29 min
Tableau du Narcisse, Caravage
Zeus aurait, par jalousie, séparé les êtres humains en deux, nous abandonnant à passer le restant de nos jours à chercher l'unité perdue.
29 min
L'abduction de Perséphone par Hadès
Narcisse porte le nom d'une fleur, et comme elle, il nous apprend qu'il nous faut grandir, éclore et un jour peut-être, mourir.
29 min
Echo et Narcisse, 1630, par Nicolas Poussin (1594-1665)
Si on lit bien Ovide, Narcisse n'est pas coupable du crime dont nous l'accusons.
29 min

À propos du podcast

© Aucun(e)
© Aucun(e)

le dimanche de 12h à 12h30 sur France Culture

Dans cette série d’été, vous découvrirez que Narcisse est non seulement un accusé non coupable, mais ce que cache cette injuste condamnation, ce qu’elle révèle de la violence inapparente de notre temps, de la négation du sens originel de la culture.

Narcisse est depuis l’Antiquité le symbole de l’innocence, de l’éducation et de la métamorphose. Or Narcisse est devenu depuis quelques années coupable ! Coupable d’égocentrisme, d’oubli des autres, voire de perversion. Le pauvre, il a désormais toutes les tares. Quelle étrange volte-face ! Et d’autant plus invraisemblable que jamais dans toute notre histoire, ni chez Homère, Ovide, Nicolas Poussin, Caravage, Debussy, Paul Valery, Rilke, Freud et tant d’autres, il n’a eu ce sens. 

L'équipe