Irane avec quelques membres du collectif Algerois
Irane avec quelques membres du collectif Algerois ©Radio France - Charlotte Bienaimé
Irane avec quelques membres du collectif Algerois ©Radio France - Charlotte Bienaimé
Irane avec quelques membres du collectif Algerois ©Radio France - Charlotte Bienaimé
Publicité

C'est en Algérie que se termine ce voyage de 2014 auprès des femmes engagées du monde arabe : on les voit avancer et se soutenir, dans des combats aussi risqués que l'avortement.

7ème étape : Algérie, renaître

Il y a quelques années, Irane, 35 ans abandonne son métier de journaliste, fatiguée de se voir refuser les sujets traitant des véritables problématiques auxquelles sont confrontées les algériennes. Aujourd'hui, elle raconte avec finesse, humour et émotion son expérience et sa vie de jeune femme en résistance dans un livre qu'elle espère publier bientôt.

Elle participe depuis quelques mois à la formation d'un collectif féministe à Alger qui s'interroge encore sur la manière de faire renaitre un mouvement ravagé par dix ans de terrorisme. Si toutes rêvent de voir un jour disparaître le très discriminant code de la famille algérien, elles veulent aussi agir plus concrètement, sur leurs difficultés quotidiennes lourdes, et n'attendent plus rien du pouvoir.

Publicité

Générique de fin  : Yas Nas par Bachar Mar Khalife / Album Who's gonna get the ball from behind...

8ème étape : Algérie, résister

Eglise du Sacré cœur a Alger, ou Atiqa aime se ressourcer
Eglise du Sacré cœur a Alger, ou Atiqa aime se ressourcer
© Radio France - Charlotte Bienaimé

A 23 ans, Atiqa est une combattante. Malgré les nombreux obstacles à surmonter, elle se démène pour créer une communauté de jeunes féministes en Algérie, passant tout son temps au téléphone avec ses amies militantes des quatre coins du pays. Atiqa raconte son engagement de tous les jours et les risques qu'elle prend pour aider tous les mois des femmes à avorter illégalement. Elle nous emmène à la rencontre d'un collectif de jeunes féministes dans une des villes les plus conservatrices du pays. Pour elles, s'assoir entre jeunes femmes, à la terrasse d'un café, sur la petite place du centre ville, est déjà une résistance.

Générique de fin  : Out art corps par DUOUD / Album Ping kong 

Une série de Charlotte Bienaimé, réalisée par Annabelle Brouard, réalisée en partenariat avec le Fond pour les femmes en méditerranée, Libération et avec l'aide de la Scam.   Première diffusion les 29 et 30 août 2014.