France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Tolmer / Ferrandez
Tolmer / Ferrandez
© Radio France - Jacques Ferrandez / Michel Tolmer

Quand un dessinateur rencontre un autre dessinateur : qu'est ce qu'ils se racontent ? Naturellement, des histoires de vins naturels ; et quand le jazz est là, le jaja ne s'en va pas, bien au contraire !
Michel Tolmer , l'auteur de *Mimi, Fifi et Glouglou * (Ed. de l'Épure) et Jacques Ferrandez le reporter de Frères de Terroirs avec son frère de comptoir Yves Camdeborde (Ed. Rue de Sèvres), partagent et font partager sans fatuité leur passion pour les vins fruités de vignerons amis, complices et disciples de Marcel Lapierre.

Michel Tolmer
Michel Tolmer
© Radio France - Philippe Quesnot

MicheL Tolmer est né en 1960 à Paris. Etudes d'arts graphiques, puis d'arts bacchiques. Les coudes sur les zincs de la capitale, on voit défiler les bouteilles et leurs auteurs. Au fil des rencontres, illustrer le vin devient de plus en plus naturel. Alors **Michel Tolmer ** s'enivre d'images, affiches, étiquettes, peintures, toujours comme si c'était la première soif.

Publicité
jacques Ferrandez
jacques Ferrandez
© Radio France - Gallimard

Né en 1955 à Alger, Jacques Ferrandez fait ses études à Nice, à l’école nationale des Arts Décoratifs.. Il participe dès 1978 à la revue A Suivre des éditions Casterman, où il publie ses deux premières BD, Arrière-pays puis Nouvelles du pays, soit la vie quotidienne d’un petit village de Haute Provence. Mais ce sont les Carnets d’Orient qui, de 1987 à 2009, lui valent une large reconnaissance. **Jacques Ferrandez ** narre en dix volumes l’histoire commune entre la France et l’Algérie, de la conquête, en 1830 à l’indépendance en 1962.

En 2012, il reçoit le prix spécial du jury de la revue Historia pour l’ensemble de la série.

Il publie dans le même temps de nombreux carnets de voyages sur les pays de la Méditerranée et adapte de la littérature en bande dessinée, que ce soit dans le domaine du polar, avec Tonino Benacquista pour *L’Outremangeur * (Casterman) et La boîte noire (Futuropolis) ou Maurice Attia pour *Alger la Noire * (Casterman), ou de grands classiques comme L’eau des collines (*Jean de Florette, Manon des Sources * ) d’après Pagnol chez Casterman, ou L’Hôte et *L’étranger * d’Albert Camus, en 2013, chez Gallimard.

Avec le cuisinier Yves Camdeborde, il imagine en 2014 la bande dessinée *Frères de Terroirs * (éditions Rue de Sèvres) avec l’idée de mettre en valeur des producteurs et fournisseurs rencontrés durant deux ans dans un « carnet de croqueurs ». Ce premier volume couvre les saisons d’hiver et de printemps. Le deuxième volet publié en octobre 2015 s’intéresse à l’été et l’automne.