Publicité
En savoir plus

Le chef Pierre Gagnaire, élu par un jury de chefs « meilleur chef du monde » fêtera l’an prochain ses cinquante ans en cuisine. L’occasion d’évoquer son père et ses pairs, la transmission et la création. Amateur de la trompette de Chet Baker et des toiles de Pierre Soulages, il raconte comment le jeune forézien cuisinier par devoir est devenu un créateur international qui taquine « Le bord des mondes », comme sa récente performance au Palais de Tokyo.

Il évoque des chercheurs et trouveurs de saveurs : les chefs Michel Bras, Alain Passard ou Ferran Adria.

Publicité

Bibliographie :

Pierre Gagnaire: *Transgressions : dialogue avec Catherine Flohic, * Ed. Argol (avril 2015)

Pierre Gagnaire
Pierre Gagnaire
© Radio France - Thomas Duval
Pierre Gagnaire
Pierre Gagnaire
© Radio France - Jacques Gavard

"Pour moi, la cuisine est vivante et mon rôle est de donner un supplément d’âme à un produit, qu’il soit nouveau ou pas, que je le connaisse parfaitement ou le découvre. Je le transforme, le sublime, tout en le respectant. Ce sont des nuances qui ne se verbalisent pas mais se dégustent".

Pierre Gagnaire

Pierre Gagnaire
Pierre Gagnaire
© Radio France - Jacques Gavard
  • Du 6 jui llet * au25 septe mbre, *
  • le chef Pierre Gagnaire met à l’honneur *
  • les légumes du maraîcher Asafumi Yamashita.*