Publicité
En savoir plus

Réalisation : Delphine Lemer

Laurence Campa
Laurence Campa
© Radio France - C. Helie Gallimard

Laurence Campa © C. Helie Gallimard

Publicité

Nous sommes il y a 100 ans avec le maréchal des logis Guillaume Apollinaire nommé chef de pièce à canon le 1er septembre. Merveilles de la guerre, le festin cannibale :

Il me semble assister à un grand festin éclairé à giorno. C'est un banquet que s'offre la terre Elle a faim et ouvre de longues bouches pâles. La terre a faim et voici son festin de Balthasar cannibale Qui aurait dit qu'on pût être à ce point anthropophage Et qu'il fallût tant de feu pour rôtir le corps humain. C'est pourquoi l'air à un petit gout empyreumatique qui n'est pas ma foi désagréable Mais le festin serait plus beau encore si le ciel mangeait avec la terre. Il n'avale que les âmes Ce qui est une façon de ne pas se nourrir.

Document(s)