François Boucher, du rococo à l'éveil des sens

Francois Boucher, 1703-1770, francais, Dame attachant sa jarretiere, et sa servante, huile sur toile, 1742, Madrid, collection Thyssen-Bornemisza
Francois Boucher, 1703-1770, francais, Dame attachant sa jarretiere, et sa servante, huile sur toile, 1742, Madrid, collection Thyssen-Bornemisza ©AFP - AGLILEO COLLECTION / AGLILEO / AURIMAGES
Francois Boucher, 1703-1770, francais, Dame attachant sa jarretiere, et sa servante, huile sur toile, 1742, Madrid, collection Thyssen-Bornemisza ©AFP - AGLILEO COLLECTION / AGLILEO / AURIMAGES
Francois Boucher, 1703-1770, francais, Dame attachant sa jarretiere, et sa servante, huile sur toile, 1742, Madrid, collection Thyssen-Bornemisza ©AFP - AGLILEO COLLECTION / AGLILEO / AURIMAGES
Publicité

Deux odalisques et une Dame attachant sa jarretière, peintes par François Boucher, révèlent le caractère érotique de son art, aussi classique que grivois.

Connaissez-vous François Boucher, l’un des peintres les plus célèbres et les plus prolixes du XVIIIe siècle ? C’était le chouchou de la marquise de Pompadour, et il est aujourd’hui présenté comme le représentant du style rococo. Mais en regardant de près son oeuvre, qui ne compte pas moins de 10 000 dessins, on remarque qu’au milieu des scènes pastorales et des allégories mythologiques, se glissent quelques tableaux grivois, voire franchement érotiques....

Ecoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité
L'Odalisque blonde de François Boucher, 1751 (0,59 x 0,73 m.) Cologne, Wallraf-Richartz Museum
L'Odalisque blonde de François Boucher, 1751 (0,59 x 0,73 m.) Cologne, Wallraf-Richartz Museum
© AFP
"L'odalisque" Jeune femme devetue sur un sofa. Peinture de Francois Boucher (1703-1770) 1752 Reims musee des Beaux Arts
"L'odalisque" Jeune femme devetue sur un sofa. Peinture de Francois Boucher (1703-1770) 1752 Reims musee des Beaux Arts
© AFP - Josse/Leemage

L'équipe