Le peintre Willem De Kooning (1904 - 1997) examinant l'une de ses peintures abstraites, dans son atelier de Long Island à New York, 1967.
Le peintre Willem De Kooning (1904 - 1997) examinant l'une de ses peintures abstraites, dans son atelier de Long Island à New York, 1967. ©Getty - © Robert R. McElroy / Contributeur
Le peintre Willem De Kooning (1904 - 1997) examinant l'une de ses peintures abstraites, dans son atelier de Long Island à New York, 1967. ©Getty - © Robert R. McElroy / Contributeur
Le peintre Willem De Kooning (1904 - 1997) examinant l'une de ses peintures abstraites, dans son atelier de Long Island à New York, 1967. ©Getty - © Robert R. McElroy / Contributeur
Publicité

Considéré comme l'un des pionniers de l'expressionnisme abstrait, Willem De Kooning est atteint par la maladie d'Alzheimer à l'âge de 85 ans. Malgré ces troubles cognitifs avérés, le besoin de peindre de l'artiste ne s'est jamais éteint.

Le peintre américian d'origine néerlandaise Willem De Kooning aime le changement. Il peint vite, beaucoup, en essayant de transformer son style à chaque tableau et va même jusqu'à retoucher ses propres toiles pour faire en sorte qu'on y voit le mouvement du temps qui passe. "Je peins vite" lançait-il, "c'est comme traverser une rue". Mais, au cours des dernières années de sa vie, son œuvre se simplifie. Son style devient continu, et si il peint plus de 250 toiles en cinq ans, celles-ci traduisent une certaine stabilisation de sa créativité. 

Écoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité

L'équipe