Edouard Manet, nature morte avec melon et pêches, huile sur toile, 1866.
Edouard Manet, nature morte avec melon et pêches, huile sur toile, 1866. ©Getty - Sepia Times
Edouard Manet, nature morte avec melon et pêches, huile sur toile, 1866. ©Getty - Sepia Times
Edouard Manet, nature morte avec melon et pêches, huile sur toile, 1866. ©Getty - Sepia Times
Publicité

Pourquoi Manet adorait-il les natures mortes ?

Sur la toile d’Edouard Manet, les natures mortes portent mal leur nom : jamais une fleur, un citron, ou une brioche n’ont paru si vivants. Pour lui, c’est la “pierre de touche” du métier de peintre, et il va jusqu’à affirmer : “un peintre peut dire tout ce qu’il veut avec des fruits, des fleurs et même des nuages”.

Ecoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité

L'équipe