"Portrait d'Angel Fernandez de Soto (Le buveur d'absinthe)", 1903, par Pablo Picasso, exposé dans la salle des ventes de Christie's à Londres, en 2010.
"Portrait d'Angel Fernandez de Soto (Le buveur d'absinthe)", 1903, par Pablo Picasso, exposé dans la salle des ventes de Christie's à Londres, en 2010.
"Portrait d'Angel Fernandez de Soto (Le buveur d'absinthe)", 1903, par Pablo Picasso, exposé dans la salle des ventes de Christie's à Londres, en 2010. ©Getty - © Barcroft / Contributeur
"Portrait d'Angel Fernandez de Soto (Le buveur d'absinthe)", 1903, par Pablo Picasso, exposé dans la salle des ventes de Christie's à Londres, en 2010. ©Getty - © Barcroft / Contributeur
"Portrait d'Angel Fernandez de Soto (Le buveur d'absinthe)", 1903, par Pablo Picasso, exposé dans la salle des ventes de Christie's à Londres, en 2010. ©Getty - © Barcroft / Contributeur
Publicité
Résumé

Pablo Picasso a connu une "période bleue" dans son œuvre, reflétant ses états d'âmes... et en particulier sa tristesse.

En savoir plus

Pendant trois ans, de 1901 à 1904, une teinte s’impose sur les toiles du peintre espagnol : le bleu. Et pourquoi le bleu ? C’est simple : c’est parce qu’il a le blues. En musique, la "note bleue", c’est une note jouée légèrement en-dessous du ton de la mélodie, et la mélodie mélancolique ainsi obtenue s’appelle… le blues.

Écoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité
4 min
Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production