Yvonne et Christine Lerolle au piano, peinture à l'huile de 1897, par Auguste Renoir.
Yvonne et Christine Lerolle au piano, peinture à l'huile de 1897, par Auguste Renoir. ©Getty - © Photo Josse/Leemage / Contributeur
Yvonne et Christine Lerolle au piano, peinture à l'huile de 1897, par Auguste Renoir. ©Getty - © Photo Josse/Leemage / Contributeur
Yvonne et Christine Lerolle au piano, peinture à l'huile de 1897, par Auguste Renoir. ©Getty - © Photo Josse/Leemage / Contributeur
Publicité

Auguste Renoir aimait peindre les modèles féminins qui lui étaient familiers, établissant une identité commune aux visages et créant des "femmes Renoir".

“Je ne savais pas encore marcher que déjà j’aimais les femmes”, lance celui pour qui les femmes sont sans conteste la source d’inspiration principale. Les femmes, mais pas n’importe lesquelles : il refuse de travailler avec des poseuses professionnelles et se tourne vers celles dont il est proche, privilégiant ce lien de confiance qui lui est indispensable pour travailler. Amies, famille, et surtout servantes : son fils raconte qu’à la maison celles-ci “passaient sans transition de la position de Vénus au reprisage des chaussettes”.

Écoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité
En savoir plus : Renoir père et fils
La Compagnie des oeuvres
58 min

L'équipe