Rosa Bonheur (1822 - 1899).
Rosa Bonheur (1822 - 1899).
Rosa Bonheur (1822 - 1899). ©Getty - © Pierson / Intermittent
Rosa Bonheur (1822 - 1899). ©Getty - © Pierson / Intermittent
Rosa Bonheur (1822 - 1899). ©Getty - © Pierson / Intermittent
Publicité
Résumé

Rosa Bonheur s'était jurée de "relever la femme", en qui elle voyait "le messie des siècles à venir” ; féministe, l'artiste l'était, sans aucun doute.

En savoir plus

Allons droit au but : la réponse est oui. Nous en voulons pour preuve cette phrase adressée à un homme un peu trop pressant : “Cher Monsieur, si vous saviez comme je m’intéresse peu à votre sexe ! En matière de mâles, je n’aime que les taureaux que je peins”. Et de fait : l’artiste connue pour ses tableaux représentant des animaux ne s’en est pas tenue à l’espèce animale en termes de combat et de demande de reconnaissance. Son but, explicitement revendiquée, était de “relever la femme” dans un XIXe siècle où l’accès au savoir et au pouvoir lui était interdit.

Écoutez la chronique "Ouh là l'Art" en intégralité ci-dessus.

Publicité

En savoir plus : Rosa Bonheur, la peintre qui fit des animaux des stars

Références

L'équipe

Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Adèle Van Reeth
Production