Anne Sylvestre
Anne Sylvestre ©Getty - Pierre Vauthey
Anne Sylvestre ©Getty - Pierre Vauthey
Anne Sylvestre ©Getty - Pierre Vauthey
Publicité

A l'occasion de la sortie du coffret "60 ans de chansons ! Déjà ?" qui regroupe des enregistrements en studio de 1957 à 2017 et 276 chansons au total, Romain de Becdelièvre s'entretient avec la chanteuse Anne Sylvestre.

Avec

Le coffret "60 ans de chansons ! Déjà ?" rassemble seize disques studio, deux de concert et un d’entretien, parus sous le label EPM/BC Musique. Un répertoire vaste, qui embrasse les sujets qui traversent la société depuis plus de cinq décennies, et qui est impossible de rassembler sous un même style. Une seule veine poétique ? Ou plutôt plusieurs, comme le confie Anne Sylvestre à Roman de Becdelièvre pour justifier les registres de langues, les champs d'inspiration très différents auxquels emprunte la compositrice pour ses chansons :

C'est comme dans la vie, on rit, on souffre, on perd, on gagne, on s'arrange, et certains moments aussi, on a le sentiment d'urgence. Pendant longtemps pour moi, il y a eu urgence. Qu'est-ce qu'il fallait faire quand ça n'allait pas ? Chanter et puis, écrire.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Parfois, je me réveille avec une chanson dans la tête, je ne sais pas d'où ça vient. J'ai toujours une musique dans la tête. Ce n'est pas anodin, une chanson, c'est compliqué, il y a une responsabilité. 

Connue pour ses chansons drôles comme La lettre ouverte à Elise ou Les grandes balades, Anne Sylvestre a également beaucoup chanté le deuil, le sentiment de solitude et la mélancolie. Un sentiment avec lequel la chanteuse entretient une relation ambivalente :

La mélancolie ? Je ne sais pas, ça peut dériver vers un sentiment négatif, je n'aime pas trop ça. Il faut faire sa vie avec les choses négatives oui, mais ne rouler qu'à la mélancolie, non ! Ecrire pour ne pas mourir, écrire fait beaucoup de bien.

%C3%A0%20lire%20aussi : A%20voix%20nue%20%3A%20Anne%20Sylvestre%20par%20elle-m%C3%AAme

Programmation musicale

  • Anne Sylvestre, Lettre ouverte à Elise, concert à La Potinière, 1995
  • Anne Sylvestre_, Juste une femme,_ 2013
  • Anne Sylvestre, Les gens qui doutent, concert à l'Olympia, 1998
  • Anne Sylvestre, Que vous êtes beau, 1978