Chassol
Chassol ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Chassol ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Chassol ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité

Chaque dernier vendredi du mois, "Par les temps qui courent" donne carte blanche musicale à son invité.e. Une huitaine de morceaux pour raconter quelque chose de son rapport au monde, au son, et à l’époque. Ce soir, rendez-vous avec le musicien et compositeur Chassol.

Avec
  • Chassol Musicien, compositeur (1976, France)

Le principe de ce nouveau rendez-vous mensuel est simple : nous envoyons un court questionnaire à notre invité, il y répond par une dizaine de morceaux et nous nous retrouvons pour les écouter ensemble et en parler. La musique comme véhicule de souvenirs, de récits, de connaissances et de plaisir évidemment.

Quel morceau évoque votre plus ancien souvenir d'émotion musicale ?

Publicité

"Il s’agit de La BO du film Mon nom est personne, composée par Ennio Morricone. Ce que j’aime dans ce morceau, c’est la nostalgie dans les lignes de basses qui descendent. Quand on joue du piano, la main gauche joue les basses, et la main droite les mélodies. Quand on descend, on va vers la gauche, et pour moi, vers le passé : on va titiller les émotions de la nostalgie."

Quel morceau évoque l'apprentissage de la musique ?

"Arabesque n°1 de Claude Debussy. Quand j’ai commencé le piano vers 6 ans, j’avais un professeur qui me faisait jouer les Arabesques, c’était un peu trop dur pour mon niveau. Mais je me suis accroché, j’ai réussi à les jouer. À un moment donné, j’ai vu que dans cette œuvre impressionniste il y avait plein de tonalités différentes et de changements de couleurs. Cela m’a donné envie de jouer ce genre de musique classique."

Quel morceau semble parler à ce que vous êtes profondément ?

"Putting it Together extrait de la comédie musicale Sunday in the park with George, interprétée par Barbra Streisand. Ce qu’elle décrit dans cette chanson, c’est exactement ce que l’on vit en tant qu’artiste, c’est-à-dire assembler les choses, ne pas se la jouer, vendre son travail, ne pas jouer les radicaux et composer. L’artiste doit avoir une vision et pouvoir présenter son travail."

Quel morceau alimente votre révolte ?

"Construçao de Chico Buarque . Cette musique est très belle mais parle en réalité de choses très dures. Je viens d’un milieu ouvrier, tout en ayant grandi dans une banlieue bourgeoise, j’étais un peu jaloux des privilèges. J’ai appris à dépasser tout ça, mais je continue à être révolté par l’exploitation. Cette chanson alimente ma conscience."

Un morceau qui vous fait penser à quelqu'un.e que vous aimez ou que vous avez beaucoup aimé ?

"En nou allé, de La Perfecta. Je ne m’intéresse pas vraiment à l’Histoire de la Martinique, j’essaie déjà de trouver mes marques ici. Mais cette musique m’est très familière. Mon père joue dans des groupes de biguine, de mazurka, et quand j’allais en vacances en Martinique, j’étais baigné dans la musique latino-américaine, mais aussi Kompa, zouk, etc… Cette chanson est un mélange de tous les genres et pour moi, elle représente la vraie créolité."

Quel morceau vous fait immédiatement vous lever de votre chaise pour danser ?

"C’est Dance at the Gym, extrait de West Side Story de Leonard Bernstein. J’ai calé tellement de musiques différentes sur cette chorégraphie, et tout fonctionne, parce que cette danse est parfaite. Les orchestrations sont extrêmement riches et en même temps c’est très dansant : on dirait du Stravinsky sud-américain."

Un morceau qui évoque un concert mémorable pour vous ?

"Kashi Viswanatha Suprabatham, de M.S Subbulakshmi. Cette musique m’évoque un concert fabuleux d’un joueur de sarod auquel j’ai assisté en Inde. Le lendemain, à l’hôtel, j’ai entendu cette musique et j’ai été saisi par la précision extrême des deux voix à l’unisson. Ce qui me touche dans cette musique, c’est l’incroyable surprise de mélodies auxquelles on n’aurait pas pensé. En musique ce sont les humains qui organisent les sons. Par contre, dans la nature, on trouve des mélodies moins conventionnelles que celles issues de la science musicale et je trouve ça génial de puiser dans le vivant, dans le réel, des mélodies improbables."

Quel morceau ne répond à aucune de ces questions, mais vous plaît tellement aujourd’hui, que vous avez envie de l’évoquer ?

"Angels, de ASAP Rocky. Le choix fou de ce morceau, c’est la note de basse qui est dissonante : c’est totalement volontaire, assumé et génial."

Playlist

BO du film Mon nom est personne, composée par Ennio Morricone

Arabesque n°1, de Claude Debussy

Putting it Together extrait de la comédie musicale  Sunday in the Park with George, interprétée par Barbra Streisand

Construçao, de Chico Buarque

En nou allé, de La Perfecta

Dance at the Gym , extrait de West Side Story de Leonard Bernstein

Kashi Viswanatha Suprabatham , de M.S Subbulakshmi

Angels, de ASAP Rocky

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Marianne Chassort
Collaboration
Félix Levacher
Réalisation
Jeanne Aléos
Production déléguée
Mathilde Wagman
Production déléguée
Valentin Rémy
Production déléguée