Dominique Goblet
Dominique Goblet - Dominique Goblet
Dominique Goblet - Dominique Goblet
Dominique Goblet - Dominique Goblet
Publicité

Rencontre avec la dessinatrice à l’occasion de la parution de son roman graphique ' "Ostende" aux éditions FRMK et de l'exposition des planches originales qui le composent à la galerie Martel jusqu’au 30 janvier 2022.

Avec

Ostende que publie FRMK et dont la galerie Martel expose les originaux est un roman graphique qui propose une promenade contemplative, douce et mélancolique dans les paysages de Flandre, aux environs d'Ostende. Mêlant peinture et bande dessinée, Dominique Goblet cherche à saisir ce qui se passe derrière ou sous la surface du visible en agençant les instants de façon à les faire se parler et se répondre par ajouts et dévoilements successifs. Parallèlement les éditions FRMK publient Ostende : carnets, un carnet de croquis préparatoires de l’artiste pour l’élaboration d’Ostende, qui permet de saisir son processus créatif, et accompagnés de textes traitant de l'érotisme féminin.

"Ostende" de Dominique Goblet
"Ostende" de Dominique Goblet
- Dominique Goblet/ Courtesy Galerie Martel

Extraits de l'entretien

"Les paysages d’Ostende sont toujours une sidération, avec des ciels bas à la Brel, des nuages très sombres. J’ai préféré cette mer avec ce côté terreux, brut et sombre, très éloignée du côté méditerranéen. C’est une mer qui ne se donne pas au premier sourire, il faut la mériter : elle souffle, elle tape, elle brume. Ce n’est pas un paysage racoleur." Dominique Goblet

Publicité

"Pour comprendre Ostende, il faut y rester, s’y enraciner un peu, et à ce moment-là émerge quelque chose de l’ordre d’une ambiance artistique. Ostende n’a rien à voir avec tout ce qu’on connaît. Je l’ai d’abord arpentée, et très vite il m’est apparu que pour peindre la mer et son ciel, il fallait se donner une contrainte de couleur. Et avec une petite impertinence artistique, j’ai décidé de supprimer la couleur bleue de ma palette. Je suis venue avec un matériel jamais encore exploité, et c’est une chose que j’aime beaucoup, parce que j’ai toujours besoin techniquement de me retrouver une sorte de handicap face aux outils et aux matériaux que j’utilise : je déteste maîtriser mon travail.Dominique Goblet

"Ostende" de Dominique Goblet
"Ostende" de Dominique Goblet
- Dominique Goblet/ Courtesy Galerie Martel

"Au départ je n’étais pas supposée peindre des corps, mais dans ce travail,  j’ai décidé de laisser émerger tout ce qui viendrait de l’inconscient, sans me censurer. Les trois femmes de mon livre sont apparues à la suite de la découverte d’une photo érotico-porno des années 70. Ensuite sont apparus trois hommes en costume, puis la majorette. En fait, tous ces personnages sont arrivés sans trop que je sache pourquoi ni comment, sauf peut-être la majorette. Puis petit à petit, sont arrivées les formes abstraites, que j’ai travaillées parce que voulais perturber le côté un peu ancien et passéiste du paysage, et comme avec une musique électronique, perturber son côté mélancolique en le brisant, et peut-être même, en finissant par le recouvrir. Au fur et à mesure, ces formes sont devenues très colorées, et elles ont finalement fait disparaître la mer et le paysage. On peut dire qu’il s’agit d’une forme de musicalité traitée en formes abstraites." Dominique Goblet

Archives

James Ensor, émission L’esprit et la peinture, RTF, 1946

Pierre Veilletet, émission Nuits magnétiques, France Culture, 2/04/1992

Catherine Breillat, émission Hors champs, Laure Adler, France Culture, 05/02/2014

Emmanuel Guibert, émission Affaires culturelles, Arnaud Laporte, France Culture, 27/11/2020

Références musicales

François Joncour feat. Mirabelle Gilis, Tout s’en est allé

Brigitte Bardot, Une histoire de plage

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Mathilde Wagman
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Shehrazad Siraj
Collaboration
Lou Quevauvillers
Production déléguée