Eric Chenaux
Eric Chenaux  - JB Deucher
Eric Chenaux - JB Deucher
Eric Chenaux - JB Deucher
Publicité

Pour son nouvel album "Slowly Paradise" sorti le 9 mars chez Constellation, le musicien nous parle de sa conception de la musique comme d'un espace d'expérimentation en dehors de la compréhension, et se définit comme un improvisateur, amoureux des mélodies, un musicien nomade qui ne bouge pas.

Avec

Entre voix suave et torsions de guitare, Eric Chenaux fait de la musique conceptuelle qui n’entend pas sonner comme de la musique conceptuelle. Le compositeur jongle entre des traditions variées et s’attaque à la relation entre l’improvisation et la structure musicale.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

J’ai toujours été pris par le mouvement, j’aime le temps entre les choses, c’est ce que j’appelle le mouvement, et il n’a pas nécessairement un but. 

Publicité

J’adore les mélodies et j’aime également improviser, expérimenter avec des mélodies. J’aime l’idée d’être entre les choses, de ne pas choisir entre la mélodie et l’improvisation, ça me permet de jouer devant des publics différents. En fait, j’aime la musique pop, c’est une musique dans laquelle il n’y a pas trop d’improvisation, et j’aime chanter comme si c’était de la pop et jouer en improvisant. 

 J’utilise les électroniques, mais je n’ai pas de contrôle dessus, et de temps en temps, j’ai l’impression que ce sont les électroniques qui jouent de la musique, et que la guitare est juste là pour leur donner un son. Parfois, j’ai l’impression que ce sont mes pieds qui jouent de la musique, plus que mes mains. 

J’adore les chansons d’amour, c’est toute ma vie. Les chansons d’amour sont souvent très « cliché», dans leur forme, alors ça donne la permission de jouer avec le langage, de dire n’importe quoi, de faire des jeux de mots incroyablement bordéliques, et ça passe, parce ce que ça sonne comme des chansons d’amour.

Archives

Robert Wyatt, émission "Creation on air" , France Culture, 2016
Jean Giono, émission "L'écrivain Jean Giono et la musique", 1969

Références musicales

Titres extraits de l' album d'Eric Chenaux "Slowly Paradise" :
- An abandoned rose
- Wild Moon
- There's our love
 

Docteur Nico, Marie Nella

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Charlotte Roux
Réalisation
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Romain de Becdelièvre
Collaboration