Etel Adnan, Lueur d’été, 2018 / 2020
Etel Adnan, Lueur d’été, 2018 / 2020
Etel Adnan, Lueur d’été, 2018 / 2020 - Succession Etel Adnan – courtesy Galerie lelong & Co. Paris
Etel Adnan, Lueur d’été, 2018 / 2020 - Succession Etel Adnan – courtesy Galerie lelong & Co. Paris
Etel Adnan, Lueur d’été, 2018 / 2020 - Succession Etel Adnan – courtesy Galerie lelong & Co. Paris
Publicité
Résumé

Dernier jour de notre série consacrée à l'enfance, l'occasion de découvrir ou redécouvrir la grande poétesse récemment disparue.

avec :

Etel Adnan (poète américano-libanaise, écrivaine et artiste visuelle).

En savoir plus

Dans un entremêlement d’archives, de musique et de poèmes nous ferons entendre Etel Adnan, tout récemment disparue et née à Beyrouth en 1925, évoquer son enfance à la croisée des langues et des cultures, sous les tilleuls, avec les anges et les papillons. Son travail fait l’objet d’une grande exposition au Centre Pompidou-Metz, jusqu’au 21 février 2022. Le travail pictural d'Etel Adnan fera aussi l'objet d'une exposition intitulée "Découverte de l'immédiat" à la Galerie Lelong Paris et New York, du 13 janvier au 22 mars 2022.  Un catalogue d’exposition avec un texte d'Yves Michaud paraîtra en janvier.

À lire aussi : Etel Adnan : "Le temps que prend un poème, c'est la vie entière"

Extraits de l'émission

"Pour un enfant, tout est miraculeux, tout est extraordinaire. J’avais un oncle qui avait un terrain à dix kilomètres à l’ouest de la ville de Damas en Syrie. Il avait un champ de bouleaux et un tout petit ruisseau, et cette situation, ce petit paysage me suit, me revient. Il ne se passe pas de mois sans qu’il ne traverse ma pensée. Ce sont les premières impressions extraordinaires auxquelles nous revenons." Etel Adnan

Publicité

Les arts nous ouvrent des mondes parallèles aux mondes que la parole atteint. Etel Adnan

"La poésie n’est pas une chose qu’on fait tous les jours. À chaque fois que j’écris un poème je ne sais pas si je vais jamais en écrire un autre. Dans cette optique, ce n'est pas un métier. D’autre part, c’est un métier, c’est-à-dire que c’est un travail que l’esprit continue à faire même quand on n'y pense pas. Le temps que prend un poème c’est la vie entière, on est entièrement, tous les jours, soi-même. Et ce soi-même s’exprime tout aussi bien dans un geste, dans la parole, il n’y a pas de rupture dans la personne. Écrire un poème et dire “bonjour ” c’est pareil et ce n’est pas pareil." Etel Adnan

"Tout est création, la vie est création. On appelle ça "pensée" parce que c’est plus ciblé que la communication. Mais la nuit et le jour, nous sommes vivants, tout est vie et la vie prend des formes, comme l’électricité, comme l’amour, ça donne du chaud, du froid, on aime un arbre, une personne, ça vient de la même chose. Et la pensée, la poésie, même le fait de marcher, pour moi tout se tient, il n’y a pas de coupure. Nous sommes dans un continu. C’est ça l’Univers, c'est un continuum dans toutes les directions. Tout est connecté, c’est à l’intérieur de connexions, il me semble, que nous fonctionnons." Etel Adnan

Archives

Etel Adnan, émission "Pas la peine de crier, France Culture, 2012

Etel Adnan, émission "L'Heure Bleue", France Inter, 2019

Etel Adnan, série d'émissions "Cultures d'Islam", France Culture, 2014

Etel Adnan, émission "Hors champs", France Culture, 2015

À lire aussi : Etel Adnan : "La Vénus de Milo fut une révélation, je tournais autour comme un papillon autour de la lumière"

Références musicales

Soapkills, Galbi

Munir Bashir, Maqam Huzam

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Mathilde Wagman
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Marianne Chassort
Collaboration
Shehrazad Siraj
Collaboration
Lou Quevauvillers
Production déléguée
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Valentin Rémy
Collaboration