Adèle Exarchopoulos dans le film "Rien à foutre" de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
Adèle Exarchopoulos dans le film "Rien à foutre" de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
Adèle Exarchopoulos dans le film "Rien à foutre" de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre - Condor distribution
Adèle Exarchopoulos dans le film "Rien à foutre" de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre - Condor distribution
Adèle Exarchopoulos dans le film "Rien à foutre" de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre - Condor distribution
Publicité
Résumé

Rencontre avec les cinéastes Julie Lecoustre et Emmanuel Marre à l'occasion de la sortie de leur film "Rien à foutre", en salles le 2 mars.

avec :

Emmanuel Marre (Cinéaste), Julie Lecoustre (Cinéaste).

En savoir plus

Si le visage est comme un paysage sur lequel peuvent se lire tous les tourments de l’âme humaine, on pense à ce pouvoir à chaque plan de Rien à foutre le film de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre. Tout ou presque s’y joue sur le visage de leur comédienne principale, Adèle Exarchopoulos, qui incarne une hôtesse de l’air travaillant pour une compagnie aérienne "low cost", où la rentabilité est la seule et unique loi du travail.  Son personnage, Cassandre, est habité par une tristesse profonde, animée par la perte récente de sa mère, par la violence de l’univers dans lequel elle travaille, par ces non lieux qu’elle ne cesse de traverser, et par ces rencontres qui ne peuvent en être… Si Cassandre ne se rebelle jamais réellement, on sort de ce film dans un état précisément contraire à la résignation, à la renonciation, à l’abattement ou à la mélancolie. Il y a dans la fantaisie, dans les rires, dans la part d’enfance de ce personnage, quelque chose en quoi nous pouvons puiser.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La fragmentation de la vie professionnelle

"Au début du film, le personnage de Cassandre est presque en accord avec la philosophie ultra-individualiste de sa compagnie : cela l’arrange bien de ne rouler que pour sa pomme et de ne pas s’attarder sur les émotions des autres. Pour nous, cela résonnait avec cette jeune génération d’aujourd’hui, beaucoup plus consciente de la fragmentation de la vie professionnelle. Les nombreuses hôtesses et nombreux s**tewards que nous avons rencontrés font partie d’une génération qui arrive sur un marché du travail très précarisé, dans lequel une longue carrière n’est plus possible. Derrière tout ça, on a voulu montrer que les grandes révoltes ne sont pas forcément grandiloquentes, mais elles peuvent s’incarner dans des grains de sable du quotidien." Julie Lecoustre

Publicité

La tristesse est une force politique

"Pour nous aujourd’hui, la tristesse est la force politique la plus importante, et j’ai l’impression que c’est le remède au capitalisme.  C’est, avec l’immobilité, l’ennemi économique; et le seul endroit irrécupérable politiquement. S’il y a une nouvelle politique à inventer, cela doit se faire à partir de la tristesse." Emmanuel Marre

Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
- Pierre Caudevelle

Archives

Arlette Farge et Gérard Haddad émission Nuits magnétiques, Colette Fellous et Mathieu Bénézet, France Culture, 20/09/1994

Arnaud Desplechin, émission Le bon plaisir, Simone Douek, France Culture, 23/05/1998

Philippe Besson, émission Du jour au lendemain, Alain Veinstein, France Culture, 26/02/2009

Références musicales

Snazzy, Making contact

Tina Arena, Aller plus haut

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Marianne Chassort
Collaboration
Mathilde Wagman
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation
Louisa Léo
Stagiaire
Valentin Rémy
Collaboration