Marie Cosnay - Vincente Gil Perades
Marie Cosnay - Vincente Gil Perades
Marie Cosnay - Vincente Gil Perades
Publicité
Résumé

Rencontre avec l’autrice à l’occasion de la parution de son livre "Des îles: Lesbos 2020, Canaries 2021 " aux éditions de l’Ogre.

avec :

Marie Cosnay (Écrivaine et traductrice).

En savoir plus

Comment raconter l’histoire de celles et ceux que l’on s’est habitués à entendre désignés par ce terme creux de « migrants » ? Peut-être en commençant par ne pas faire d’eux les objets d’un discours, précisément, mais choisir plutôt de se mettre à leur écoute. Collecter les histoires, les retranscrire, les réécrire pour comprendre ce que les politiques d’immigration européennes font aux liens, aux familles, aux corps et aux esprits. Ce sont eux, ce sont elles, ces exilés condamnés à l’errance, que Marie Cosnay a croisés sur son chemin, et qui parlent dans son dernier livre, par ce procédé dont nous avons appris en classe qu’il s’appelait le « discours indirect libre ». Et ce changement de perspective, ce renversement du regard change absolument tout, pour nous lecteurs, qui découvrons leurs histoires dans ces mots, ceux de Marie Cosnay et qui sont aussi, en un sens, les leurs. 

Retrouvez ICI les livres publiés par Dacres éditions en partenariat avec le laboratoire Migrinter (CNRS- Université de Poitiers) et l’Observatoire de la Migration de Mineur.

Publicité

Marie Cosnay participera à une table ronde de la Chaire "Exil et migrations" le lundi 8 novembre 2021 de 18h à 20h au Forum FMSH | 54, bd Raspail, 75 006 Paris. Retrouvez le programme ICI

Extraits de l'entretien

C’est une part importante de ma vie d’être sensible à ma frontière et aux frontières, tout comme je suis sensible à l’inégalité radicale à laquelle nous sommes confrontés, moi qui peut aller où je veux avec mon passeport, alors que d’autres ne le peuvent pas. L’écriture avait toujours été un endroit de traduction ou de fiction, mais jamais un endroit dans lequel je pouvais faire récit des histoires qui m’arrivaient. Je pense que si je fais récit aujourd’hui de mes enquêtes autour des paroles des migrants, et de ce qu’on fabrique aux frontières, c’est parce que ça nous dépasse et que c’est urgent. Marie Cosnay, autrice et traductrice

Il y a un paradoxe entre le fait que les voyages des migrants durent des années, sont mortels, ou en tout cas, personne ne part sans la possibilité de mourir, et en même temps, ces longs voyages empêchés ne sont pas loin, parfois à quelques heures d’avion. En fait, ce qui est loin, c’est l’abîme que l’on creuse entre les mondes.  Marie Cosnay, autrice et traductrice

Décharge sur l'île de Lesbos, en Grèce, où s'accumulent gilets et canots de sauvetage, fin novembre 2015
Décharge sur l'île de Lesbos, en Grèce, où s'accumulent gilets et canots de sauvetage, fin novembre 2015
© Radio France - Omar Ouahmane

Quand j’ai commencé le livre, bien sûr je savais que des gens mouraient en mer et que la Méditerranée était un cimetière, mais je n’avais pas conscience de ce que signifiait la disparition, sans laisser aucune trace, des bateaux des personnes qu’ils convoyaient. C’est ce que j’ai compris, au fur et à mesure de mon travail. Marie Cosnay, autrice et traductrice

Archives

Anne-Laure Amilhat-Szary, émission Nos géographies, Dominique Rousset, France Culture, 12/11/2020

Erri de Luca, émission La compagnie des poètes, Manou Farine, France Culture, 12/03/2021

Références musicales

Omar Sosa et Seckou Keita, Tarna Tarna

Omar Sosa et Seckou Keita, Kharit

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Mathilde Wagman
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Shehrazad Siraj
Collaboration
Lou Quevauvillers
Production déléguée