Olivier Cadiot
Olivier Cadiot
Olivier Cadiot - Hélène Bamberger/ POL
Olivier Cadiot - Hélène Bamberger/ POL
Olivier Cadiot - Hélène Bamberger/ POL
Publicité
Résumé

Nous recevons l’écrivain pour la sortie de son roman "Médecine générale" aux éditions POL, une fiction aux abords de l'autobiographie qui interroge l'ignorance, le deuil et le réel.

avec :

Olivier Cadiot (Ecrivain).

En savoir plus

Dans Médecine générale, trois personnages s'allient dans la recherche d'une voie de guérison : Mathilde, une ethnologue ayant passé trente ans dans la forêt vierge, Pierre, un orphelin surdoué, et le narrateur, obsédé par la religion. Ils décident de vivre en communauté pour tenter de soigner leurs maux ensemble. Pour cela, ils s'installent dans une maison abandonnée où le personnage principal impose des règles étranges et crée une secte.

La recherche du cœur battant du livre

Je crois que je fais des livres pour obtenir cette sensation extraordinaire de voir que tout d’un coup, les choses vous échappent un peu, qu’un thème, une sensation, une idée peuvent revenir à un autre endroit du livre et l’éclairer autrement, et ça, c’est vraiment un bonheur pour moi. Il y a toujours un endroit bizarre dans un livre, que ce soit dans les miens, ou dans ceux que j’aime. Il y a toujours une espèce de cœur un peu battant dans un livre, et autour, il y a des harmoniques, ça vibre et au fond, c’est ce que cherche. Je ne cherche pas à faire une œuvre impeccable, extrêmement bien huilée et mécanique, je cherche à produire des choses un peu rapsodiques, qui vont vibrer les unes avec les autres. Olivier Cadiot, écrivain

Publicité

À réécouter : Sacré Erri De Luca

Le travail du romancier

Pour ce roman, j’ai passé beaucoup de temps à épaissir les personnages, finalement, j’ai fait le travail traditionnel du romancier qui consiste à donner de l’épaisseur à des personnages. C’est un grand changement pour moi, et ce livre ouvre de nouvelles perspectives. Il y a beaucoup plus de dialogues que dans mes précédents livres, et ce sont des dialogues plus charpentés, plus charnels et plus incarnés, que ceux que je faisais avant. Olivier Cadiot, écrivain

L’importance de la pensée et du rire

Je ne suis absolument pas philosophe, mais je me nourris de pensées, de manière autodidacte et légère. J’ai une envie folle de faire passer dans mes romans des idées que je glane chez les autres et avec les autres. Finalement je travaille à partir du sens et non de l’écriture : je n’écris pas pour faire de belles phrases. J’espère profondément faire des livres drôles, non pas parce que j’adore le comique, mais parce que le comique va beaucoup plus vite, et je pense que, si on veut penser, il faut rire : il n’y a pas de pensée sans éclats de rire. Olivier Cadiot, écrivain

Dans ce livre j’ai produit une sorte de voyage fantaisiste, que j’espère excitant. Au fond ce qui m’intéresse, c’est de produire des petites formules chimico-magiques, c’est de former des phrases : pour moi, le seul enjeu c’est de formuler. Olivier Cadiot, écrivain

Archives

Erri de Luca, émission La grande table, France Culture, 2020

Alain, émission Tribune de Paris, RTF, 1951

Références musicales

Joseph Haydn, Messe de Sainte Cécile : Incarnatu est 

François Couperin, Trois leçons de ténèbres, deuxième leçon

John Cage, Sonates interprétées par John Tilbury

Andy Emler, Light Please

Prise de son

Mickaël simon

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Romain de Becdelièvre
Production déléguée