L'écrivain et traducteur Olivier Cadiot
L'écrivain et traducteur Olivier Cadiot - Hélène Bamberger / P.O.L
L'écrivain et traducteur Olivier Cadiot - Hélène Bamberger / P.O.L
L'écrivain et traducteur Olivier Cadiot - Hélène Bamberger / P.O.L
Publicité

Nous recevons l’écrivain et traducteur Olivier Cadiot à l’occasion de sa traduction du "Roi Lear" de Shakespeare parue en septembre 2022, jouée à la Comédie-Française dans la mise en scène de Thomas Ostermaier, jusqu’au 26 février 2023.

Après La Nuit des rois (2018), et toujours à la demande du metteur en scène allemand Thomas Ostermeier et de la Comédie-Française, Olivier Cadiot propose une traduction complète du Roi Lear de William Shakespeare. Elle questionne toutes les versions précédentes, jugées parfois trop académiques, renouvelle la langue, et déploie chaque aspérité, incongruité du texte.

De la traduction à la poésie :

Olivier Cadiot a expliqué au micro de Marie Richeux qu’il essayait toujours de ne pas sur-écrire : "C’est souvent ce qu’on reproche aux traducteurs-auteurs. On imagine qu’ils utilisent une méthode de traduction au mot-à-mot, qu’ils réchauffent ça et qu’ils l’augmentent. En fait, ça ne se passe pas du tout comme ça. Et Yves Bonnefoy l’explique très bien. C’est plutôt un corps-à-corps avec un texte différent, une altérité absolue, et de fait, la possibilité de la poésie en soi. Mais ça n’a rien à voir avec le fait d’écrire des faux poèmes de soi à partir d’un canevas qui serait le texte de Shakespeare. Ce serait du rapt, ce serait facile. On comprend qu’il y a une dimension d’écriture pure et poétique rendue possible par cette opération de traduction." Olivier Cadiot

Publicité

Folies et langage de William Shakespeare :

Le traducteur invité de Marie Richeux a parlé des pièces de Shakespeare comme étant des tests de tortures qui posent la question : qui est le plus fou ? : "La pièce La Nuit des Rois est comme un hôpital psychiatrique à ciel ouvert. Dans le Roi Lear, il y en a trois : le fou dont c’est le métier, qui arrive à devenir intéressant avec rien. Il y a aussi le personnage du faux fou, qui se déguise et joue la folie de manière admirable. C’est là qu’apparait la destruction du langage. Quand on lit ces passages en anglais on a l’impression de lire du Joyce, peut-être du Virginia Woolf. On sent que toute la langue anglaise est peut-être en train de se détruire mais qu’elle est aussi en train de se créer. Toute la littérature anglaise vient de là. Et puis, il y a un fou malgré lui, qui est un vrai fou. « N’est pas fou qui veut » disait Lacan." Olivier Cadiot

Faire entendre le flow de l’anglais :

En fin d’entretien, Olivier Cadiot a témoigné de son envie d’aller vers l’anglais lorsqu’il traduit : "Je suis fasciné par la puissance de flow, de dérive de cette langue. Le Roi Lear en anglais pourrait aussi bien être dit par Laurence Olivier que par un très grand rappeur ! Cela marcherait très bien parce qu’il y a une brutalité. Je travaille en prose avec une ponctuation assez complexe et puis j’essaie d’attaquer la syntaxe. Je me suis rendu compte que pour traduire, il ne s’agissait pas nécessairement de trouver des mots modernes, nouveaux ou encore au goût du jour. Ce n’est pas l’archaïsme qui est gênant, mais la syntaxe. Je commence à comprendre que mon travail est de tordre la syntaxe pour obtenir des effets d’accélération, de brutalité qui me ramènent un peu à l’anglais." Olivier Cadiot

Archives :

Laurence Olivier, adaptation du Roi Lear de William Shakespeare pour la Télévision anglaise, 1983

Yves Bonnefoy, émission Du Jour au Lendemain, France Culture, 03/01/2011

Jean-Michel Déprats, émission Tire ta langue, France Culture, 07/02/2010

Michael Edwards, émission Grandes traversées, France Culture, 16/07/2014

Références musicales :

David Bowie, Changes

Jean Leloup, Le Roi se meurt

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Marianne Chassort
Collaboration
Louisa Léo
Collaboration
Félix Levacher
Réalisation
Félicie Faugère
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée
Jeanne Aléos
Production déléguée
Valentin Rémy
Production déléguée