Nora Hamzawi : "Il n'y a rien qui m'intéresse plus que l'ordinaire, le quotidien, le normal qui se délite"

Nora Hamzawi
Nora Hamzawi - Alexandre Isard
Nora Hamzawi - Alexandre Isard
Nora Hamzawi - Alexandre Isard
Publicité

Rencontre avec la comédienne de retour sur scène pour son "Nouveau spectacle", qui se jouera au Casino de Paris le 25 et 26 janvier 2022 puis en tournée dans toute la France jusqu’en juin 2022

Avec

C’est un drôle d’exercice, quand on y pense : monter, seul, sur scène, y raconter sa vie, son quotidien le plus banal, le plus trivial, faire de ses angoisses un spectacle, avec pour but de faire rire ceux qui sont venus voir... Dans un essai consacré à l’humoriste Louis CK, Guillaume Orignac écrivait récemment : "Le stand-up est une lutte d’acrobates, un art funambule de l’exhibition. Pour s’élever au rire, chacun prend le risque de tomber dans la honte." Cet art funambule, notre invitée le pratique depuis un peu plus de dix ans et le redéfinit dans son dernier spectacle, à voir en ce moment à Paris et bientôt en tournée dans toute la France. On peut aussi l’observer de plus près dans un livre issu d’un monologue qu’elle avait donné, à Radio France l’an dernier, devant un "public imaginaire" puisqu’à l’époque, en plein confinement, il ne nous était plus permis d’être réunis dans une salle de spectacle. L’occasion rêvée pour nous de l’interroger sur la manière dont elle construit et travaille cet art.

Je suis remontée sur scène avec beaucoup de culpabilité. C’était très confortable de râler sur son canapé et au moment où l’on a pu se revoir, j’ai trouvé ça vertigineux. Je me suis dit : nos derniers échanges ont été à moins de six et là il faut jouer devant 400 personnes, c’est quand même très bizarre. Donc j’y suis allée un peu effrayée et un peu en culpabilisant de pas avoir assez envie comme quand on voit un amoureux et qu’on se dit « ah c’est bizarre il n’est pas vraiment comme je l’avais imaginé ». Et, une fois sur scène, j’ai été la plus heureuse et la relation avec le public était formidable.         
Nora Hamzawi, humoriste

Publicité

Je pars plus d’une émotion que d’un fait. Je n’aime pas raconter une anecdote vécue. Par exemple, je vais m’apercevoir que j’ai un inconfort extrême dans une soirée pour une raison qui m’appartient et je vais me rendre compte que j’ai cet inconfort car cette personne en face me complexe et me diminue alors qu’elle n’a sans doute rien fait ; et à partir de là, je vais essayer de fabriquer un personnage en face et je vais commencer à raconter les coutures de ce truc-là.            
Nora Hamzawi, humoriste

Vous retrouverez toutes les dates de son spectacle sur son site.

Archives

Sophie Calle, émission Boomerang, Augustin Trapenard, France Inter, 22/10/2015

Maria Rollman, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 23/03/2021

Jean-Pierre Bacri, émission télévisée Mardi cinéma, 1986

Delphine Seyrig, émission télévisée Clap, 17/01/1976

Références musicales

Enny, I want 

L'équipe