Vie  posthume d'Edward Markham
Vie posthume d'Edward Markham
Vie  posthume d'Edward Markham - Pierre Cendors, image Anna Boulanger
Vie posthume d'Edward Markham - Pierre Cendors, image Anna Boulanger
Vie posthume d'Edward Markham - Pierre Cendors, image Anna Boulanger
Publicité
Résumé

L’écrivain est l’auteur, aux éditions Le Tripode, de "Archives du vent" (2015) et de "Minuit en mon silence" (2017). "Vie posthume d’Edward Markham" est son septième roman (avril 2018) : l’histoire d’un film et l'histoire d’un homme, scénariste, au crépuscule de sa vie.

avec :

Pierre Cendors (écrivain).

En savoir plus

" A quel point du temps, à quel jour, à quelle heure d'existence, un homme se retrouve-t-il brusquement face à lui-même ? Face à sa destinée ? Face à une heure où, pourtant, rien d’important ne se passe - une heure normale, quelconque, d'un trajet ordinaire sur la route de tous les jours - mais où tout, dans l'esprit de cet homme, est sur le point de basculer ? Si personne ne peut le dire avec certitude, une chose est sûre : une telle heure se prépare depuis longtemps pour quelques-uns, depuis l'enfance, et prend des années, la moitié d'une vie à mûrir avant de sonner." La voix qui prononce ces mots est celle de Rod Serling, le célèbre présentateur de la série La Quatrième dimension. Il les prononce dans le dernier roman de Pierre Cendors, publié aux éditions LeTripode, parce que ce livre est l'histoire du dernier épisode de cette mythique série télé américaine des années 60.

Quand on invite Orson Welles à entrer dans un livre, on sent qu'on entre dans une atmosphère onirique, très sensuelle, de par sa voix.

Publicité

Je pense que certaines voix d'écriture dans un livre agissent comme un déclencheur. Je l'appelle un peu "mon visage de nuit"; le visage inconscient, la part d'inconnu qui fait irruption dans notre journée, et porte cette charge plus forte encore. 

Je suis un peu comme une maison hantée, dans le sens où  tous les artistes,  écrivains, musiciens m'ont nourri.

Je recherche la virginité de choses, un peu comme dans l'enfance, cette capacité d'être de plein pied dans les choses, à l'intérieur et à l'extérieur, à la fois.

Vie posthume d'Edward Markham
Vie posthume d'Edward Markham
- Pierre Cendors

Programmation musicale :

  • Dr John, Twilight, album "Babilon".
  • Générique de fin, Featherlight, Lord zéro

Editions Le Tripode

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Lise-Marie Barré
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration