Piers Faccini
Piers Faccini
Piers Faccini
Publicité
Résumé

Nous recevons ce soir le musicien Piers Faccini à l'occasion de la sortie de son nouvel album Shapes of the Fall sur le label No Format. Avec lui nous discutons des montagnes cévenoles, de son ami musicien Loy Ehlrich, de danse et de notes bleues.

avec :

Piers Faccini (Artiste auteur-compositeur-interprète, peintre, photographe).

En savoir plus

Dans chaque album Piers Faccini témoigne de son souci de la terre. Vivant au cœur des montagnes cévenoles depuis plus de dix-huit ans, l'artiste compose des chansons qu'il peuple de voix animales, végétales ou minérales.
Avec son nouvel album Shapes of the Fall, traduisible par "les formes de la chute", le musicien évoque les catastrophes environnementales en marche et le possible effondrement de notre civilisation tout en se demandant comment évoluer avec cela.
Son écriture musicale est nourrie autant de l’héritage anglo-américain, des traditions de la Méditerranée, du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest que de la musique ancienne ou baroque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En complément de l'album, il nous propose une web série de cinq épisodes pour comprendre sa démarche dont voici le premier épisode :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Extraits de l'entretien

On prend le goût de la solitude parce qu'on n'a pas le choix. D'ailleurs, on tombe amoureux des musiques qui ont de vraies traditions parce qu'y a pas accès. On adore la tradition mais on n'en a pas ou on en a plusieurs ou on ne nous l'a pas transmise directement. Alors on doit créer une illusion qu'on en a nous-même une et c'est par là que la solitude passe.          

Piers Faccini, musicien

La danse et le rythme sont des choses fondamentales, c'est le socle de tout. Pour moi, certaines musiques sont des transes. Il y a toutes sortes d'envoutement et de sorcellerie.                  

A un moment, j'ai senti qu'il fallait que je sois plus incorporé dans ma façon de jouer de la musique, plus ancré. Pour apprendre certaines musiques, j'ai eu besoin de les sentir dans le corps. Même les meilleurs musiciens ont quelque chose qui leur échappe s'ils ne vibrent pas dans leur corps. Ca ne veut pas dire qu'ils ne savent pas faire parfaitement le pas de danse mais ça veut dire que la musique doit être dans le corps. Le rythme sans corps c'est impossible.                  

Piers Faccini, musicien

Archives 

Johann Le Guillerm, émission Par les temps qui courent, France culture, 2017

Loy Ehrlich, émission Equinoxe, France culture, 2007

Claude Nougaro, journal de France inter, 1994

Références musicales

Piers Faccini, Foghorn calling

Piers Fanni, All aboard 

Piers Faccini, Sleep now child

Piers Faccini, Epilogue

Prise de son 

Adèle Caguelard

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration
Marie Viguier
Collaboration
Romain de Becdelièvre
Production déléguée
Lou Quevauvillers
Collaboration