Rias Sattouf et Vincent Lacoste
Rias Sattouf et Vincent Lacoste - Marie Rouge
Rias Sattouf et Vincent Lacoste - Marie Rouge
Rias Sattouf et Vincent Lacoste - Marie Rouge
Publicité

Rencontre avec Riad Sattouf à l’occasion de la sortie de son nouvel album "Le jeune acteur, volume 1 : les aventures de Vincent Lacoste au cinéma" aux éditions Les livres du futur.

Avec

C’était en 2009, souvenez-vous, un jeune auteur de bande dessinée dont on avait pu déjà apprécier plusieurs albums, (Retour au collège ou La vie secrète des jeunes, notamment) faisait ses débuts au cinéma, en racontant l’histoire d’Hervé, un adolescent de 14 ans plutôt ingrat, pas franchement rapide du ciboulot, mais qui rêvait malgré tout de sortir avec une fille… Le film s’appelait Les Beaux gosses, il fit un million d’entrées en salles, et révéla un jeune acteur devenu depuis la coqueluche du cinéma français. Douze ans plus tard, un autre film et de nombreuses autres bandes dessinées à succès, le dessinateur décide aujourd’hui de raconter l’histoire de leur rencontre, et l’aventure que constitua pour l’un comme pour l’autre, le tournage de ce film, le tout en s’appuyant sur leurs souvenirs bien réels à tous les deux. Cela donne Le jeune acteur, 1 : aventures de Vincent Lacoste au cinéma, la dernière bande dessinée de Riad Sattouf.

"Vincent Lacoste, ce jeune acteur que j’ai choisi pour mon premier film, je l’ai d’abord choisi sur le physique. Je ne voulais absolument pas d’acteur trop mignon, trop beau, trop à l’aise. Et donc, ce jeune Vincent était à la fois mal à l’aise et quand même capable de parler vite mais alors il n’avait absolument pas envie de faire du cinéma. Je trouvais ça absolument positif. Ce n’était pas quelqu’un qui rêvait de devenir une star. J’aimais beaucoup son désintérêt comme s’il y avait une forme de sincérité des comportements dans cette forme-là."
Riad Sattouf , auteur de bande dessinée

Publicité
Le jeune acteur (planche)
Le jeune acteur (planche)
- Riad Sattouf

"J’essaie toujours d’être un peu drôle. Je veux que le lecteur passe un moment amusant. A la fois, on passe de l’autre côté d’un miroir et à la fois on met de l’humour, ce qui permet d’augmenter certaines émotions ; c’est comme des montagnes russes."
Riad Sattouf , auteur de bande dessinée

Archives

Jean-Pierre Léaud, extrait du casting d'Antoine Doinel pour les 400 coups de François Truffaut, 1959

Noémie Lvovsky, émission L'humeur vagabonde, Kathleen Evin, France Inter, 26/12/2020

Mathieu Sapin, émission Le Rayon BD, Victor Macé de Lépinay, France Culture, 22/09/2019

Isabelle Huppert, émission Radioscopie, Jacques Chancel, France Inter, 1981

Références musicales

Charles Trenet, Que reste il de nos amours ?

Flairs, You think you are a man

L'équipe