Tahar Rahim dans "Don Juan" de Serge Bozon, 2022
Tahar Rahim dans "Don Juan" de Serge Bozon, 2022
Tahar Rahim dans "Don Juan" de Serge Bozon, 2022 - Les films Pelléas
Tahar Rahim dans "Don Juan" de Serge Bozon, 2022 - Les films Pelléas
Tahar Rahim dans "Don Juan" de Serge Bozon, 2022 - Les films Pelléas
Publicité
Résumé

A l'occasion de la présentation de son film "Don Juan " à Cannes Première puis sortie en salle le 23 mai prochain, nous recevons le cinéaste Serge Bozon.

avec :

Serge Bozon.

En savoir plus

Son film Don Juan, est présenté dans la sélection Cannes Première au Festival de Cannes cette année. Le réalisateur propose une nouvelle relecture de la littérature classique en signant une adaptation libre de la pièce de Tirso de Molina avec les comédiens Virgine Efira et Tahar Rahim.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’omniprésence du regard

"Dans mon film, le personnage de Don Juan est porté par une obsession blessée. Il lui reste très peu du personnage de Molière, la seule chose qui lui reste, c’est son regard sur les femmes, un regard obsessionnel de l’ordre de la prédation. En fait j’ai voulu faire un film où tout se joue sur le regard, du début à la fin et tout le temps." Serge Bozon

Publicité

De Molière à Mozart

"J’ai voulu que le trajet du film parte du théâtre français dans ce qu’il a de peu lyrique et romantique, et tout doucement s’approche de la musique classique allemande : en quelque sorte d’aller de Molière à Mozart. Mon film n’est pas sentimental, il a une dimension spectrale et romantique." Serge Bozon

Un film nourri de toute une cinéphilie

"En tant que réalisateur, je pense qu’on peut rester fidèle à un découpage classique, comme celui des films des années 40-50, sans faire preuve d’une nostalgie quelconque, et je pense également que la grammaire du cinéma n’a pas tant besoin de bouger que ça. Dans ce film, il y a un rapport à la comédie musicale, qui n’est pas de l’ordre de l’hommage. En fait, je ne travaille pas explicitement sur des références données, par contre, j’ai conscience que ma mise en scène est empreinte de mon passé cinéphilique." Serge Bozon

Serge Bozon
Serge Bozon
© AFP - LOIC VENANCE

Archives

Nicolas Bouchaud, émission L’humeur vagabonde, Kathleen Evin, France Inter, 30/05/2016

Philippe Forest, émission Répliques, Alain Finkielkraut, France Culture, 10/06/2017

Jean-Claude Biette, émission Microfilms, Serge Daney, France Culture, 01/01/1989

Références musicales

Alain Chamfort et Charlotte Rampling, Où es-tu ?

Corynne Charby, Boule de flipper

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Marianne Chassort
Collaboration
Mathilde Wagman
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation
Louisa Léo
Stagiaire
Valentin Rémy
Collaboration