Stéphane Brizé - 2020 - Nord-Ouest Films – France 3 Cinéma
Stéphane Brizé - 2020 - Nord-Ouest Films – France 3 Cinéma
Stéphane Brizé - 2020 - Nord-Ouest Films – France 3 Cinéma
Publicité
Résumé

Nous recevons le cinéaste Stéphane Brizé à l’occasion de la sortie de son film "Un autre monde" en salles le 16 février.

avec :

Stéphane Brizé (Cinéaste).

En savoir plus

Dans le dernier film de Stéphane Brizé, Un autre monde, les personnages, chacun leur tour, chacun à leur manière, prononcent cette phrase : "j'ai fait le job". La femme, le mari, les enfants, les avocats, la pédégère et les managers, tous "ont fait le job". Cette phrase est dégainée pour ne pas se donner la peine d’envisager un autre monde, jusqu’au moment où l’on décide de ne plus le faire.

Un autre monde est le titre du dernier film de Stéphane Brizé. Il réunit à l’écran entre autre Sandrine Kiberlain, Vincent Lindon, Anthony Bajon, Marie Drucker, et sort en salles ce mercredi 16 février.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Des témoignages qui fondent l’histoire

"Pendant très longtemps, je ne pouvais pas commencer à écrire un film sans en avoir le titre, comme s’il devait contenir tout ce que je devais faire. Depuis quelques années, le titre arrive plus tard, et là, il est arrivé pendant la construction de l’histoire. Cette construction commence toujours par des rencontres, des témoignages, des lectures, puis, on réunit tout ce matériel, et il en émerge la dramaturgie : l’histoire naît du réel observé, un réel que l’on doit très souvent atténuer pour qu’il fasse vrai dans un film de fiction.Stéphane Brizé

Un dispositif filmique très pensé

"Je réfléchis toujours au dispositif, et pour moi, les caméras sont au service des acteurs. J’essaie au maximum de faire disparaître tout le dispositif de cinéma pour rendre la parole plus juste dans une situation qui n’est pas forcément propice à l’échange. Je mets les caméras le plus loin possible de la scène, les acteurs ne voient pas les projecteurs, et, au moment de filmer, j’essaie de rendre la situation la plus vraie possible, pour que chacun puisse être lui-même, et non en représentation devant une caméra." Stéphane Brizé

Montrer les dérives de l’ultralibéralisme

"J’ai voulu faire exister ce film à travers les problématiques d’un cadre d’une entreprise qui se porte bien. Ce n’est pas une instruction à charge contre le capitalisme, c’est un film qui pointe du doigt les dérives de l’ultralibéralisme, pour lequel, l’important n’est pas tant de faire des économies, que le moyen de les faire : quel message courageux on envoie au marché, et comment va-t-il réagir.Stéphane Brizé

Archive

Christophe Dejours, émission N’est pas fou qui veut, Ophélie Vivier, France Inter, 23/08/2015

Références musicales

Camille Rocailleux, BOF Un autre monde de Stéphane Brizé

Alain Souchon, La vie ne vaut rien

Références

L'équipe

Marie Richeux
Marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Production déléguée
Marianne Chassort
Collaboration
Mathilde Wagman
Production déléguée
Félix Levacher
Réalisation