Exposition de Thu-van Tran au centre Pompidou, 2018
Exposition de Thu-van Tran au centre Pompidou, 2018
Exposition de Thu-van Tran au centre Pompidou, 2018 - @Thu-van Tran/ Centre Pompidou
Exposition de Thu-van Tran au centre Pompidou, 2018 - @Thu-van Tran/ Centre Pompidou
Exposition de Thu-van Tran au centre Pompidou, 2018 - @Thu-van Tran/ Centre Pompidou
Publicité
Résumé

L’artiste a fait partie des 4 finalistes du prix « Prix Marcel Duchamp 2018 », qui donne lieu à une exposition collective de leurs œuvres au Centre Pompidou, jusqu’au 31 décembre. Lors de l'entretien, elle évoque les couleurs qui la touchent, son rapport à la matière et l'importance de l'empreinte.

avec :

Thu-Van Tran (artiste plasticienne).

En savoir plus

Thu-Van Tran oeuvre à des compositions sémantiques et sculpturales qui s’inscrivent aussi bien dans les champs discursifs que contemplatifs. Elle explore avec incarnation, imaginaire et force plastique la question du déplacement tant physique que culturel ; notamment au travers de l’histoire coloniale, du déterminisme primitif ou social, de la survivance des langues. Elle présentera en 2019 son exposition personnelle à la galerie Rudiger Schottle à Munich (Allemagne), puis au Centre d'Art le Crédac (Ivry-sur-Seine).

Exposition de Thu-Van Tran au centre Pompidou
Exposition de Thu-Van Tran au centre Pompidou
- @Thu-Van Tran/ Centre Pompidou

Ce gris est un mélange de six couleurs qui ont une signification pour moi. Il s’agit du nom des couleurs des agents chimiques utilisés par les Américains lors de la guerre du Vietnam. Je voulais commencer par des couleurs qui me touchent.

Publicité

A l’origine de mon travail il y a un énoncé sémantique.

Dans cette exposition, j’ai tenté une adresse au public.

Je fais confiance à la matière, car chaque matière à une charge historique. Pour le caoutchouc, c’est l’histoire de la colonisation. Plus on connaît une matière, plus on peut la malmener, la déformer, la saturer.

L’empreinte, c’est la question de la mémoire, et les expériences du passé dans notre présent sont uniques.

Archives

Jean-Michel Alberola, émission « A voix nue », France Culture, 1992

Anselm Kieffer, émission « Hors champs », France Culture, 2016

Sacha Guitry, RTF, 1954

Daniel Buren, émission « Peinture fraîche », France Culture, 2006

Références musicales

Camille, Winter’s child

Oiseaux-tempête, Black as midnight on a moonless night

Aretha Franklin, Somewhere over the rainbow

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Charlotte Roux
Réalisation
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration