"S'il se passe quelque chose" , avec Vincent Dedienne
"S'il se passe quelque chose" , avec Vincent Dedienne
"S'il se passe quelque chose" , avec Vincent Dedienne - Pascal Ito
"S'il se passe quelque chose" , avec Vincent Dedienne - Pascal Ito
"S'il se passe quelque chose" , avec Vincent Dedienne - Pascal Ito
Publicité
Résumé

Le comédien est notre invité pour son spectacle "S'il se passe quelque chose", un seul en scène autobiographique, sorti en DVD le 31 octobre, et qui se joue encore en tournée en région actuellement.

avec :

Vincent Dedienne (Comédien).

En savoir plus

Si l'on est certain de tout pouvoir mimer, alors tout peut apparaître. On peut non seulement tout voir, mais tout avoir : des poneys transparents, des sushis qui n'existent pas encore, de l'amour évanoui, une fratrie, un rien de confiance.... On peut peupler et se peupler, on peut déjouer la solitude. C'est le théâtre. Pendant la moitié du spectacle " S'il se passe quelque chose", qui a empli les salles ces trois dernières années, Vincent Dedienne se défend d'interpréter un one man show, avant de prendre peur en réalisant qu'il est très certainement question de cela ! Rien de grave, c’est au fond ce dont l’adolescent de quatorze ans rêvait en découvrant Muriel Robin sur VHS... Le temps a passé.   

Jouer m'évoque énormément de choses, convoque beaucoup d'enfance ; qui joue sinon les enfants, les acteurs et les fous, aujourd'hui ? J'ai beaucoup joué seul, ça m'a inventé des amis.

Publicité

Ce sont des petits ingrédients qui font que la mayonnaise prend. C'est ténu, c'est un fil entre la délicatesse et la grossièreté, la pudeur et l'impudeur, c'est  parfois invisible, c'est une somme de vigilance. 

Ca m'a sauvé la vie, la poésie, avec Victor Hugo et Rimbaud... Parfois, la vie paraît longue et compliquée, quand on est enfant, alors, on trouve des "frères", qui ont reçu, ont souffert, et en ont fait du beau. C'est comme des médicaments contre la mort qu'on se refilerait de génération en génération. Le théâtre, c'est un bain de jouvence, une eau-de-vie.

C'est comme si j'avais eu envie de conduire très tôt de gros bolides : c'est une ivresse aussi, les mots. 

Programmation musicale : 

  • Bernadette Soubirou et ses Apparitions, Rien de rien 
  • Gérard Depardieu, La solitude de Barbara 
  • Catherine Deneuve et Bernadette Lafont, Zig Zig
  • Générique de fin. Romy Schneider et Michel Piccoli, Les choses de la vie

Site de Vincent Dedienne 

(1ère diffusion le 5/12/2017)

Références

L'équipe

marie Richeux
marie Richeux
Marie Richeux
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Charlotte Roux
Réalisation
Lise-Marie Barré
Réalisation
Marianne Chassort
Collaboration